Liens commerciaux

0


Dans une correspondance adressée au ministre de la santé publique et dont CAS-INFO a pu certifier l’authenticité, les notables de la province du Mai-Ndombe alertent sur le manque des moyens nécessaires pour lutter contre le covid19.

Ces derniers en appellent à l’intervention du gouvernement central pour doter leur contrée des moyens financiers et kits médicaux afin d’affronter avec efficacité la menace de l’épidémie.

» La province du Mai – Ndombe compte à ce jour deux cas de personnes atteintes de coronavirus/Covid 19. Mais malheureusement, la province manque cruellement d’infrastructures et de logistiques qui lui permettraient de répondre à cette situation qui risque d’ici très peu, d’échapper à la vigilance », peut-on lire dans la correspondance signée par Jean Thierry Monsenepwo.

Et d’ajouter, « il y a à ce jour une absence totale d’outils médicaux de tests, de prise en charge et de dépistage qui pourrait permettre une détection sérieuse en premier ressort, des cas dits suspects. »





Ces notables préviennent sur le fait que la province du Maï-Ndombe pourrait devenir un deuxième épicentre de la malade après Kinshasa si les cas confirmés continuent d’être négligés.

« Si les cas de COVID confirmés dans la province du Mai – Ndombe ne sont pas sérieusement pris en charge, il y a des risques qu’elle devienne après Kinshasa, l’épicentre qui pourrait ensuite contaminer toute la partie Ouest de la RD Congo, au regard de sa situation géographique », ont-ils averti.

Pour rappel, la RDC a à ce jour 359 cas confirmés positifs avec 25 décès et 45 patients guéris.

Par Siméon Isako
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top