Liens commerciaux

0


« Il faudra s’attendre à un afflux important des malades dans les structures sanitaires », prévient Jean Jacques Muyembe.

Le virologue et responsable de l’équipe de riposte qui tenait mardi une troisième réunion d’évaluation a affirmé que selon les projections faites, « le pic de cette croissance sera atteint entre la première et la deuxième semaine du mois de mai. »

Si rien n’est fait à temps, Docteur Muyembe annonce qu’il faut « craindre le pire. »









Alors que le pays a franchi mardi le cap des 254 cas confirmés contre 21 décès, l’équipe de riposte constate le relâchement des « mesures de distanciation sociale et redoute une transmission interhumaine de la maladie au cours de la période critique qui s’annonce. »

Pour sauver ce qui peut l’être, l’équipe de riposte recommande « l’extension du confinement aux communes voisines de la Gombe » ainsi que le port obligatoire des masques dans les milieux publics, marchés et transports en commun.

Par CAS-INFO

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top