Liens commerciaux

0
Le Directeur général de la Société congolaise de construction (SOCOC), Modeste Makabuza, a été interpellé ce lundi 13 avril 2020 au Parquet général de Goma, dans le cadre de l’exécution des travaux de 100 jours du Chef de l’Etat, par son entreprise.

Selon Georges Kapiamba, président de l’ACAJ, celui-ci est détenu à la prison de Munzenze à Goma, en attendant son transfèrement à Kinshasa.

D'après plusieurs sources, cette entreprise avait reçu le financement du Gouvernement pour construire 20 km de la voirie de Goma, et 20 km de celle de Bukavu. Mais depuis mai 2019, 4 km seulement de route ont été réalisés à Goma tandis qu’à Bukavu, 2 km de la voirie ont été modernisés.

Signalons que SOCOC est une société mise en place par des hommes d’affaires congolais en majorité des pétroliers du Nord-Kivu et exécutent en partenariat avec les autorités congolaises notamment, des travaux sur plusieurs chantiers routiers depuis 2013 dans la ville de Goma. La même société modernise 20 km de la voirie de Bukavu au Sud-Kivu, dans le cadre du programme d’urgence du Chef de l’Etat.

Dans le cadre des enquêtes sur l’exécution des travaux de 100 jours, Benjamin Wenga de l’Office des voiries et drainages (OVD), Fulgence Bamaros Lobots du Fond National d’Entretien Routier (FONER) et Herman Mutima Sakrini de l’Office des routes, sont déjà interpellés et détenus à la prison de Makala à Kinshasa. A part des responsables d’autres entreprises qui ont été interpellés puis relâches, Vital Kamerhe, Directeur de cabinet du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi est également en détention préventive à Makala.












Freddy Ruvunangiza, depuis Goma
MEDIA CONGO PRESS
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top