Liens commerciaux

0

Alors que le Parquet de Matete a ouvert un dossier judiciaire à sa charge pour détournement des salaires des anciens membres de son cabinet, Bruno Tshibala dénonce plutôt une manipulation.

Le dernier premier ministre de Joseph Kabila dit avoir travaillé dans la transparence la plus totale. « Il n’y a rien », se défend-t-il.

Dans une interview accordée jeudi à la presse, l’ancien locataire du château de l’avenue du Roi Baudouin affirme qu’il s’agit d’un coup monté contre lui par un petit groupe d’anciens balayeurs de la primature.

« Il n’y a pas de conseillers, pas de conseillers principaux, chargés d’études ou directeur de cabinet, c’est un groupe de balayeurs et jardiniers », dit -il.

Selon Bruno Tshibala, les salaires de ses collaborateurs n’ont jamais été détournés.

« Tout a été payé, nous ne nous reprochons de rien », ajoute-t-il tout en vantant son mandat à l’hôtel du gouvernement.

« Il n’y a pas un gouvernement qui s’est consacré à servir le peuple et le pays comme le gouvernement Tshibala. Il y a eu les élections, la stabilisation du cadre macroéconomique, la sécurité… », rappelle Bruno Tshibala.





Pour l’instant, l’affaire est encore au niveau des enquêtes. Le procureur a lancé une réquisition à experts aux secrétaires généraux de la primature et du budget ainsi qu’au directeur de Equity bank pour produire les documents sur les fonds que le trésor public avait alloué à la rubrique rémunération des membres du cabinet sous Bruno Tshibala.


Par CAS-INFO
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top