Liens commerciaux

0
Le Tribunal de Matete a dévoilé, dans son sujet rejettant une demande de libération provisoire de Vital Kamerhe ce samedi, plusieurs griefs du dossier. Outre l’attribution des marchés publics de gré à gré des entreprises “fictives” telles que SAMIBO qui avait reçu en numéraires liquides la somme de 47 millions de USD( quarante-sept millions de dollars américains) par la RAWBANK, il y a également un dossier de faux médicament dans lequel le président de l’UNC est poursuivit.

D’après la justice congolaise, Vital Kamerhe aurait accordé un marché de gré à gré à l’entreprise TRADE PLUS qui a reçu 10.000.000 USD (dix million de dollars américains pour la fourniture des médicaments.


“Et pourtant, cette dernière n’est pas du domaine pharmaceutique et tient juste une quincaillerie avec cette incidence que les produits commandés par cette dernière sont arrivés à Kinshasa ayant atteint la date de péremption pour la grande partie et donc, impropre à la consommation sans omettre tant d’autres griefs dont les enquêtes sont en cours“, explique le Tribunal.

De son côté, Vital Kamerhe se decharge sur Eteni Longondo. Pour sa défense, le Directeur de Cabinet du Chef soutient que c’est à tort que le parquet le rend responsable dans ce dossier car c’est l’actuel Ministre de la santé ETENI LONGONDO qui avait fait expertiser les médicaments et qui avait déclaré en conseil des ministres que les produits étaient conformes et que c’est lur qui les avaient réceptionné et mis a la disposition de la population, qu’il n’est responsable de rien.

Cet argument n’a pas convaincu la chambre du conseil qui a décidé de prolonger sa détention provisoire à 15 jours.

Thierry Mfundu
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top