Liens commerciaux
Collecte des fonds pour soutenir Sango ya Congo.
Il suffit de cliquer sur ce lien 👇👇👇👇 pour transférer votre argent.

0


Le juge Raphaël Yanyi, qui présidait la chambre du Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe, dans l’affaire de détournement des fonds du programme de 100 jours, est décédé la nuit de mardi à mercredi.




D’après les premières informations recueillies auprès de sa famille, il ne présentait aucun signe inquiétant le matin. Il était même sorti pour des courses professionnelles. Revenu à son domicile, dans la commune de Bandalungwa, aux alentours de 15 heures, il avait commencé à présenter des signes de faiblesse. C’est vers 21 heures qu’il a été acheminé au centre hospitalier Nganda où le décès a été constaté.




L’annonce de sa mort a provoqué une vague d’indignation à Bandal Bisengo, les jeunes, surtout supporteurs du FC Renaissance dont il était fanatique et donateur, s’étaient mobilisés. Des barricades ont été placées aux alentours de sa résidence avant que la police n’interviennent et les disperse à coup de gaz lacrymogène.




Au sein de sa famille, c’est la désolation. Certains responsables de la famille exigent qu’une autopsie soit effectuée sur le corps. Une communication officielle est attendue, ont-ils dit aux journalistes.




La Police écarte la thèse d’assassinat comme cela se bruiter sur les réseaux sociaux tôt ce matin.








« Il était sécurisé. Quatre policiers étaient commis à sa garde », a dit à ACTUALITE.CD une source policière.




La Police est toujours présente aux alentours de la résidence du défunt. Dispositif déployés jusqu’à à la place appelée Bloc, à Bandal.
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top