0


L’Assemblée nationale a autorisé, les poursuites judiciaires contre le ministre de la formation professionnelle John Ntumba. C’était à l’issue de la plénière du mercredi 20 mai 2020, dont l’une des matières était consacrée à la présentation du rapport de la commission Politique Administrative et Juridique (PAJ) quant à ce.

Le Procureur général près la Cour de cassation qui avait demandé l’autorisation de la chambre basse du Parlement pour ouvrir une instruction judiciaire contre John Ntumba, conformément à l’article 166 de la constitution a finalement le feu vert de la chambre basse du parlement. l’Assemblée nationale avait jugé recevable ce réquisitoire avant de le renvoyer à la commission PAJ pour étude approfondie pendant 2 jours.

Dans son rapport, la Commission PAJ de l’Assemblée nationale a dit, ne trouver aucun inconvénient à ce que l’Assemblée plénière fasse droit au réquisitoire du procureur général près la cour de cassation aux fins d’accorder l’autorisation des poursuites contre John Ntumba.

Après un travail à huis clos, les députés sont allés dans le sens de la commission PAJ et ont autorisé les poursuites selon le réquisitoire du procureur près la cour de cassation.










John Ntumba, ministre de la formation professionnelle et membre de l’UNC est accusé de détournement présumé d’environ 1,3 Million de dollars pendant la période où il était membre du comité de suivi du programme de 100 jours, principalement Coordonnateur des travaux de 100 jours du Chef de l’État Félix Tshisekedi, dans le Kasaï-Central. Il est également éclaboussé dans une autre affaire de détournement de 32 millions USD pour le compte du Kasaï Central.

Depuis lors et jusqu’à ce qu’il est devenu Ministre, la population de cette province s’insurge de n’avoir rien vu comme travail effectué avec les fonds déboursés à l’époque par la présidence de la République.
Josué Mfutila
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top