Liens commerciaux

0



Producteur de l’alternance en RDC après 58 ans d’indépendance, bâtisseur de la RDC jadis ruinée par les guerres dévastatrices, le Président Honoraire Joseph Kabila devrait être honoré, protégé et célébré comme patrimoine historico-politique. Mais les distorsions mentales Congolaises imbibées d’amnésie politique emmènent, aujourd’hui, une certaine officine politicienne à continuer à poursuivre sa cabale haineuse pour sa diabolisation.


Cette machination méphistophélique orchestrée par des mains politiciennes utilisant l’Evêque Mukuna est taxée de blasphème par le Prophète Onésime Ngindu. Les propos fort éloquents du puritain Prophète Onésime révèlent en réalité la dramatique dimension d’une perversion théologique de la fonction de serviteur de Dieu par son instrumentalisation politicienne. Un fait sociétal indécent et inquiétant. Il traine l’Eglise dans les irrationalités répugnantes. Quand un homme de Dieu de cette trempe se retourne méchamment contre son bienfaiteur, avec des imputations dommageables et calomnieuses, le poignardant dans le dos à des fins politiques, il y a pire que le machiavélisme. Pourtant d’autres illustres hommes de Dieu conduits par l’Abbé Nshole et l’Evêque Bokundowa viennent admirablement de démontrer leur sagesse en refusant d’être mêlés directement dans une organisation de gestion du fonds de solidarité nationale, porteuse d’une promiscuité tactique politique.

Mais, dans cette démarche diablement montée en utilisant un serviteur de Dieu dans une besogne politicienne, c’est le glissement vers la perversion de la démocratie par l’avilissement de la liberté d‘expression et le péril du rapetissement de la vertu Républicaine qui sont inquiétants. La dispensation de l’alternance était censée être l’âge d’un début de la transformation profonde de nos mentalités et mœurs politiques.










Qui va élever ce pays vers cette strate d’excellence de l’Etre individuel et collectif ? Les hommes de Dieu devraient être les artisans de cette transsubstantiation de l’Etre Congolais et des politiciens en particulier. Ce qui est extrêmement déconcertant c’est que dans les milieux des hommes de Dieu seul le Prophète Onésime Ngindu a eu la vaillance de condamner cette perversion de l’autorité d’un pasteur à des fins des luttes pour le pouvoir séculier.


De même, dans les institutions étatiques personne n’est outragé par cette dérive diffamante contre un homme dont le leadership d’Etat est producteur de l’ordre politique actuel bénéfique à tous les politiciens et à la nation. Il manque au champ politique l’intelligence politique et l’élévation en leadership d’Etat pour discerner ce qui est fondamental par rapport aux achoppés parallèles, pour se focaliser sur l’essentiel et développer le pays.
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top