0
Le Directoire de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) a dans un communiqué signé le vendredi 29 mai dernier, pris acte de la destitution par l’Assemblée nationale de Jean Marc Kabund du poste de Vice-Président et a regretté que la procédure n’a pas suffisamment tenu compte des principes phares devant régir une coalition solide.

A en croire le Directoire du Parti, le poste du premier vice-président de l’Assemblée nationale leur revient de droit et ne peut être perdu par leur Parti suite à des réactions inspirées par des émotions.

“Le Directoire de l’UDPS souligne, à l’intention de ses partenaires dans la coalition FCC-CACH que seule la solidité de cette alliance politique est à même de créer les conditions du bien-être, de paix et de la sécurité que notre peuple est en droit d’attendre de ses gouvernants”, lit-on.





Par ailleurs, il invite les cadres et membres du Parti à l’apaisement et leur a recommandé d’éviter de jeter l’huile sur le feu par des positions tonitruantes, unilatérales, non conciliantes et non concertées qui fragilisent l’action du Chef de l’Etat.

Il lance un appel de paix des braves au sein de l’UDPS, de paix des coeurs et des esprits, de l’union des forces, du dialogue, de la réconcialiation et du pardon mutuel car en ce moment délicat et difficile le Chef de l’Etat a besoin de leur soutien total et sincère.

J.NK/L’INTERVIEW.CD
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top