Liens commerciaux

0
 Avec cette situation nous craignons que la vulnérabilité des passionaires soit favorable à une contamination rapide du covid 19.

 Quant à la propagation du covid19 en prison de Ndolo,sur 211 détenus dépistés nous enregistrons 147 cas déclarés positifs.un résultat très inquiétant.





 Placés sous les tentes pour traitement de la première dose pour 10 jours,en date du 11 mai 2020,les 147 détenus malades de covid19 ont étés retirés de leurs tentes pour être enfermés dans une cellule d'une capacité de 40 personnes.


 Le même le jour 8 malades ont étés extraits de la cellule, évanoui d'étouffement et 5 personnes le jour suivant.cette promiscuité des détenus malades constituerait une fréquence vibrante de la propagation du covid19 en prison de Ndolo.



 En plus des mauvaises conditions soumises aux détenus dans toutes les prisons de la RDC,les détenus malades de covid19 traversent un calvaire terrible à ce moment où Ils sont sous traitement et pression psychologique et émotionnelle sans nourriture,visite,soins appropriés,..
 Le comportement de l'administration pénitentiaire vis à vis  des détenus malades de covid19 paraît comme une nouvelle incrimination portée en charge de nos compatriotes malades,et pour celà ces derniers méritent des nouvelles peines qui s'appelle étouffement et privation de la prise en charge.


Ces conditions inhumaines aux quelles sont soumises les détenus malades de covid19,font de ces vulnérables détenus une terre fertile aux germes de la pandémie du covid19 avec tous les risques de recontamination, ce qui rendrerait la tâche compliquée à la riposte.

 Tout calcul faisant,le résultat inquiétant de premier dépistage pousse à croire que la situation de la propagation du covid19 en prison de Ndolo serait dramatique après dépistage de tous les passionaires.

 Cette situation mérité une attention particulière  des autorités du pays et de la communauté internationale et une prise en charge adéquate à la hauteur de la menace.

 La prise à charge des malades connaît de sérieux problèmes par rapport au suivis, l'encadrement et l'alimentation des malades.A part la remise de la première dose de traitement aux malades pour dix jours, aucun autre geste de suivis n'a été enregistré sur terrain, même  pas de prélèvement journalier de la température des malades et le contrôle médicale pour suivre l'évolution des malades.

Les malades covid19 se sentent abandonnés à leur triste sort par les autorités du pays et l'équipe de riposte.une situation très inquiétante.
Suggestions
1.le dépistage de tous les détenus et les personnels pénitentiaires,


 2.le désengorgement de la prison de Ndolo
 3.la prise à charge des malades du covid19 sur le plan médical, alimentaire et psychologique,
4.l'organisation de séminaire de sensibilisation des détenus sur le covid19
 5.humaniser les prisons en améliorant les conditions de détention des passionaires,
6.la réfection impérative des cellules et le respect de la dignité humaine.
7.reduire la durée de la détention préventive au niveau de la justice militaire qui va jusqu'à un an.
 8.reformer le code judiciaire et pénal militaire pour sa conformité à l'esprit de la loi fondamentale sur le droit de l'homme et la dignité humaine.

SANGOYACONGO
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top