0


Mupila Héritier, se présentant comme ressortissant d’Idiofa en province du Kwilu, a adressé une lettre au procureur général près la cour d’appel de Kinshasa Gombe dans laquelle il dénonce les travaux de réhabilitation de la route Kikwit-Idiofa lancés en 2016 mais non achevés jusqu’à ce jour.




Dans cette correspondance, M. Mupila renseigne que l’Agence Congolaise des Grands Travaux (ACGT), maître d’ouvrage de ces travaux avait estimé le coût global de ces travaux à 15 millions de dollars et devraient être exécutés par deux sociétés chinoises.




Lancés depuis 2016, les travaux de réhabilitation de cet axe route long de 70 km ont connu un arrêt que M. Mupila ne sait expliquer.








« (…)Ces travaux étaient lancés en date du 23 juin 2016, le démarrage en mars 2017, pour terminer en décembre 2018 dans sa phase première comprenant la traversée de la cité d’Idiofa sur un itinéraire de 7km allant de l’entrée de l’ISP à la localité PK600 (…) curieusement, jusqu’à ce jour, ces travaux de construction pourtant dûment financés demeurent inachevés », écrit-il.




Une situation qui entraîne, selon lui, « des érosions et autres dégâts matériels importants notamment la disparition des maisons, écoles et parcelles des paisibles citoyens emportés par les eaux de pluie qui se déversent en désordre faute de collecteurs et bassins versants ».




M. Mupila dit ne pas comprendre qu’avec tout ce financement, l’ACGT s’est arrêté juste à 7 km de route sur les 70km prévus. C’est ainsi qu’il sollicite l’implication du procureur général près la cour d’appel « afin d’interpeller les autorités de l’Agence Congolaise des Grands Travaux qui doivent terminer ces travaux et expliquer cet état de chose ».
Andy Kambale Matuku
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top