Liens commerciaux

0
L’audience du procès de 100 jours est en cours ce jeudi 04 juin à la prison centrale de Makala.

Aujourd’hui, le tribunal va se concentrer sur la déposition des témoins restants. Cette étape sera suivie de la confrontation avec les différentes parties au procès.

Sur place, les témoins du jour notamment le Gouverneur de la BCC Déogratias Mutombo, l’ancien ministre du Budget Pierre Kangudia, Mme Vital Kamerhe Hamida Shatur sont déjà à la prison central de Makala.

Il sied de rappeler que la journée de mercredi 03 juin a été consacrée par le tribunal à l’instruction des préventions de détournement présumé des deniers publics.

L’on a aussi assisté à l’audition des témoins dont trois ont fait leurs dépositions.

notamment de Jeannot Muhima, chargé du service Import-Export de la Présidence de la République dont Bitakwira Bihona, ex-ministre de développement rural.

Parmi les prévenus, Jeannot Muhima a été le premier à être entendu par le tribunal. Il est accusé d’avoir détourné 1 144 000 USD dans le cadre du dédouanement des maisons préfabriquées.

Ce dernier a clamé son innocence en arguant qu’il ne sait rien sur le contrat de 1500 maisons préfabriquées mais confirme que l’importateur était la Présidence de la République.









Il a reconnu avoir reçu l’ordre de mission signé par le directeur de cabinet de Vital Kamerhe sur la question du ministère public: »

De qui avez-vous reçu l’ordre d’aller dédouaner les maisons ? »

Après lui, c’est fut le tour de Vital Kamerhe. Ce dernier a réitéré n’avoir signé aucun contrat mais reconnaît que le contrat des maisons existe bel et bien mais nie en connaitre les termes.

À la question du décaissement de 1 144 000 USD pour le dédouanement, Vital Kamerhe cite l’article 6 du contrat et ajoute que le gouvernement de la République en est responsable.

Confronté au tribunal sur l’octroi d’une concession de 100m sur 70 m à mademoiselle Soraya Mpiana pour un montant de 100 000 USD, Jammal Samih ignore les contours du contrat d’enregistrement. Le libanais ne connait pas non plus la demoiselle mais dit connaître Daniel Shangalume avec qui il a pris une photo au passage à la présidence de la république.

Quant à Justin Bitakwira, ancien ministre de Développement rural, qui dépose à titre de témoin, il nie avoir engagé la République dans le marché public. Il affirme avoir été déchargé du projet logement sociaux depuis le 22 mai 2019.

Dans sa déposition, il cite Vital Kamerhe de l’en avoir déchargé pour l’inclure dans le projet de 100 jours en le confiant au ministère de l’Urbanisme et habitat.

D’entrée de jeu, le DG a.i de l’autorité de passation des marchés publics a révélé à l’attention du tribunal être la proie de menaces répétées de mort par des inconnus, pour qu’il témoigne en faveur des prévenus.

M. Ngongo l’a dit à haute voix, au début, en tremblant.

Le DG a bien éclairé le tribunal pour dire que le marché récupéré par le programme de 100 jours n’est pas du tout un avenant, l’avenant ne devant jamais dépasser 15% du prix du marché de base. Or ce dernier le dépasse à 220%!

Il a finalement conclu que le contrat Husmal-Rdc n’a jamais été autorisé par son institution.

Donc, il n’existe pas, légalement selon lui.

Thierry Mfundu
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top