0


La phase tant attendue dans le procès mettant en accusation Vital Kamerhe, Sammih Jammal et Jeannot Muhima est certainement arrivée.








L’audience reprend ce jeudi 11 juin à la prison centrale de Makala. Il y a de cela une semaine, les témoins et Renseignants invités par le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe avaient tous comparu, marquant ainsi la fin de l’instruction, pour céder la place à la phase des plaidoiries.








En effet, les us et coutumes de cette phase majeure de l’instance veulent que les avocats de la partie civile présentent en premier leurs moyens en fait comme en droit, puis c’est le tour des avocats de la partie prévenue de répliquer par les moyens de défense en leur possession.



La population congolaise s’immobilise dans les quatre coins du pays, devant leurs postes récepteurs depuis l’ouverture de cette affaire qui place sur le banc des accusés le directeur de cabinet de Félix Tshisekedi et deux autres prévenus, à laquelle elle veut tirer au clair le contour réel de ces différents détournements.

La Pros.
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top