Liens commerciaux

0



Le député national, Christophe Lutundula demande de surseoir le processus de désignation d’un nouveau bureau.

« Il est normal de surseoir au processus de désignation d’un nouveau bureau », a déclaré sur TOP CONGO FM, l’élu de Sankuru.

L’auteur d’une proposition de loi sur la réforme de la loi électorale depuis septembre de l’année dernière rappelle que c’est pour cela « j’ai fait tout pour déposer la proposition de loi Lutundula. N’eût-été le fait que la présidente de l’Assemblée nationale et son bureau ont bloqué cette proposition de loi qui a franchi toutes les étapes préliminaires, on aurait terminé, tout serait en ordre et on désignerait les nouveaux animateurs de la CENI ».

Toujours sur Top Congo, il estime que « ce n’est pas logique de désigner les nouveaux membres de la CENI et réformer après ».

Lutundula pointe du doigt Jeannine Mabunda

« La tentation est forte de croire en un glissement du Bureau sortant, bien que l’on tente de dire qu’il n’y a pas de signataires attitré à la CENI », souligne Christophe Lutundula.

Pour Christophe Lutundula, « c’est le piège de la présidente de l’Assemblée nationale et du FCC. Cela a toujours été comme ça. Une proposition de loi déposée depuis septembre, on ne l’examine pas, on le mets dans les tiroirs et après on dit qu’il n’y a plus de temps ».

Le député national propose que « même après les vacances parlementaires, en septembre, en deux semaines, on peut élaborer la loi afin que celle-ci soit promulguée par le Chef de l’État ».

L’elu de Sankuru soutient que la priorité maintenant dans l’ensemble du système électoral, c’est la réforme de la CENI pour que les nouveaux locataires de cet organe soient désignés sur de nouvelles bases et trouvent la maison de la CENI très propre ».

Thierry Mfundu

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top