Liens commerciaux

0
« La politique c’est l’art de créer des faits ; de dominer, en se jouant, les événements et les hommes ; l’intérêt est son but ; l’intrigue son moyen. » Disait Pierre-Augustin Caron Beaumarchais un écrivain français. Ceci est d’autant vrai lorsque dans un pays comme la RDC, le leadership se gagne parfois à coup des pieds. Un pays ou une opposition ou encore chaque leader de l’opposition est en quête de positionnement en jouant au jeu de qui est le plus grand, le plus fort ou encore le plus populaire. Dans ce jeu, Moise Katumbi a fait une stratégie moins payante pour certains.

C’est dans ce contexte que l’Opposition congolaise réunie au sein de la plateforme Lamuka a organisé une marche ce lundi 13 juillet. Une marche ou chaque leader devait jouer sa partition. Jean-Pierre Bemba, Martin Fayulu ou encore Moise Katumbi ont chacun invité leurs partisans à participer massivement à la marche contre l’entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la Commission Electorale Nationale et Indépendante (CENI).






Les marches organisées partout sauf dans l’ex-Katanga

Ce lundi 13 juillet plusieurs villes ont organisé des marches. Kinshasa, Goma , Kananga, Goma, Kindu, Nord Ubangi ect. Dans l’espace grand Katanga, malgré l’annulation, à Kasumbalesa une marche a été organisée à Lubumbashi une centaine des jeunes ont marché jusqu’à la résidence de Moise Katumbi. Dans la plupart des villes, les manifestants ont essuyé des tirs des gaz lacrymogènes, ou des tirs de sommations, bref une répression. Malgré cela des milliers des personnes ont marché.

Jean-Pierre Bemba dame les pions



A Kinshasa par exemple c’est sous la pluie et la répression policière que la marche a eu lieu. L’un des leaders s’est joint à la foule. Jean-Pierre Bemba. Celui-ci est apparu aujourd’hui comme "LE LEADER". Celui-ci ne s’est pas contenté de participer à la marche mais également d’y amener sa famille : sa femme ses deux enfants et même sa sœur !

Tout l’art de la politique est parfois de saisir les occasions. Celle-ci en était une et Jean- Pierre Bemba l’a saisi au bond et en a fait son moment de gloire. Un moment déterminant dans l’avenir, dans son avenir politique.

Le choix de Moise Katumbi de ne pas marcher, une erreur de stratégie ?







Alors que le leader du MLC a gagné quelques points dans les cœurs des Congolais, Moise Katumbi se trouve dans une situation curieuse. Ayant curieusement annulé la marche dans le Grand Katanga, marche sur base des conseils de la fondation Katangaise. Celle-ci a évoqué la sécurité, la sérénité et la manipulation.

Pour certains de ses partisans, il a fait un bon choix, un choix judicieux pendant cette période liée à la pandémie du Coronavirus. Sa décision évitera sans doute qu’il y ait eu des contaminations en masse. Certains également estiment que ce choix est aussi le mieux pour consolider la sérénité entre peuple dans le Katanga.

Pour les autres par contre, le président d’Ensemble pour la République a fait une erreur stratégique. Sur les réseaux sociaux, les critiques vont bon train. Certains évoquent, une faiblesse de sa part. Il vient de faire le lit pour Jean-Pierre Bemba. Or en politique l’on ne se fait jamais de cadeaux.

En politique les erreurs se paient cash. À l’horizon 2023, il faudra non seulement se contenter de ses partisans mais gagner les cœurs et l’admiration de la majorité des Congolais et Jean –Pierre Bemba a fait un bon pas dans ce sens.


La Guardia
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top