Liens commerciaux

0




 Ce vendredi 14 août s'est tenu la réouverture du procès devant la Cour d’appel de Kinshasa/La Gombe,  de Fulgence Bamaros Lobota, 55 ans, né à Kinshasa, directeur général du Foner (Fonds national d’entretien des routes), détenu, et de Charles Kalangila Shemu, 69 ans, né à Lubumbashi, président du conseil d’administration du Foner, qui comparaîtra libre. Les deux hommes sont accusés d’avoir détourné d’importantes sommes du Foner entre 2011 et 2019.

Selon la citation à comparaître, les deux hommes sont accusés d’avoir détourné 2.841.949 de dollars du Foner entre juillet et décembre 2011; 202.608 dollars entre janvier et mars 2012; 1.763.680 de dollars entre mars et octobre 2014; 5.220.166,12 de dollars entre octobre et décembre 2018 et enfin 1.339.000 de dollars entre janvier et mars 2019. Soit un total de 11,3 millions de dollars.

Programme des 100 jours

Le 23 juin dernier, Fulgence Bamaros Lobota, présenté comme proche du camp Kabila, avait été condamné par le tribunal de grande instance de La Gombe à 3 ans de travaux forcés, tout comme le directeur général de l’Office des Voieries et drainages (OVD), Benjamin Wenga; un patron de société privée, Modeste Makabuza , qui avait obtenu le marché de gré à gré, a été condamné à un an de travaux forcés. Ils étaient accusés d’avoir surfacturé pour 66 millions de dollars des travaux de réfection de routes à Goma et Bukavu, dans le cadre du « Programme des 100 jours » du président Félix Tshisekedi. Fulgence Bamaros avait dit avoir agi sur ordre de Thomas Luhaka, alors ministre des Travaux publics, mais le juge avait estimé que cela ne l’exonérait pas de sa responsabilité. Il n’a pour autant pas suivi le parquet, qui réclamait une peine de 15 ans de travaux forcés.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top