Liens commerciaux

0

 




Le gouvernement congolais a annoncé le retrait des troupes zambiennes qui occupaient deux villages du sud-est de la République démocratique du Congo, après une médiation de la Communauté des États d’Afrique australe (SADC).

Mi-mars, des combats avaient éclaté entre les armées congolaise et zambienne, faisant un mort de chaque côté, lorsque des troupes zambiennes avaient occupé deux villages congolais, à Muliro-Kibambe dans la province du Tanganyika (sud-est).


« A la date du 4 août 2020, nos services compétents en la matière et tous les responsables congolais et étrangers ont constaté le retrait effectif des troupes zambiennes », a déclaré le ministre et porte-parole du gouvernement David-Jolino Diwampovesa-Makelele.


« En ce moment, la population congolaise concernée est en liesse, en particulier celle de (la localité de) Muliro. Elle a commencé à regagner les territoires anciennement occupés par l’armée zambienne », selon le ministre.


Le Comité mixte de la SADC a également ordonné l’implantation des bornes frontalières provisoires, en attendant la construction des bornes frontalières définitives et à matériaux durables, a encore dit M. Makelele.


Un traité signé en 1989 par la RDC et la Zambie avait résolu ce litige hérité de la colonisation par la délimitation des frontières terrestre et lacustre sur environ 200 km entre les lacs Moero et Tanganyika. Mais des incidents similaires à la frontière entre les deux armées avaient éclaté en 1996, en 2006 et en septembre 2016 autour d’une localité congolaise facilement accessible du côté zambien, alors que du côté congolais, un marécage rend difficile tout accès.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top