Liens commerciaux

0





 L'ONU appelle les autorités congolaises à faire toute la lumière sur la disparition d'un militant de la Lucha, il y a plus de 15 jours, juste après une manifestation. Ben Benoit Kabey fait partie des membres les plus actifs à Kenge dans la province du Kwango, au sud-ouest du pays. Il était particulièrement critique de la gestion de cette province.

Pour Abdoul Aziz Thioye, directeur du BCNUDH, le Bureau conjoint des Nations unies pour les droits de l'homme, cette disparition est des plus inquiétantes : « Il mettait en cause la gestion de la province. Suite à cela, il avait reçu des menaces contre sa vie qui l’avait obligé à entrer en clandestinité. Il était ressorti après avoir quelques assurances données notamment par les autorités en charge de la sécurité de la province et il avait même pris part à une manifestation organisée pour dénoncer la mauvaise gestion de la province. »


« Nous avons saisi les autorités parce que véritablement ceci est très inquiétant, poursuit Abdoul Aziz Thioye. Ça vient encore une fois s’ajouter aux inquiétudes qui ont été émises il y a cela quelques semaines aux menaces aussi de mort subit par le docteur Mukwege que nous considérons comme un défenseur des droits de l’homme dans le cadre de ses activités légitimes. Nous espérons qu’il sera retrouvé sain et sauf et que les auteurs de sa disparition soient définitivement mis hors d’état de nuire et soient poursuivis par les autorités conformément aux lois et au règlement de la République démocratique du Congo. »


Pour le directeur du BCNUDH, cette disparition met une fois de plus en lumière la nécessité pour la RDC d'adopter une loi visant à la protection des militants des droits de l'homme, qui restent très menacés dans le pays


LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top