0

 




Accusé de débauchage des députés et des sénateurs, le Secrétaire général de l’UDPS, Augustin Kabuya, affirme que « l’UDPS ne débauche personne ».

« Les députés FCC sont juste fatigués avec la politique de mot d’ordre. La politique de débauchage, c’est la vie quotidienne » du PPRD, contre-attaque le Secrétaire général de l’UDPS, répondait ainsi au -Secrétaire général adjoint du PPRD.


Ferdinand Kambere a affirmé sur Top Congo FM que « des députés nationaux et sénateurs ont fait des révélations selon lesquelles il y a beaucoup de sollicitations venant de nos partenaires pour les faire changer de camp ».

Sur la même radio, Augustin Kabuya rappelle que Ferdinand Kambere « explique à l’opinion ce que lui, son Autorité morale et sa famille politique ont fait à l’UDPS ».

« Il est conscient que leurs propres députés en ont marre et ne veulent plus être avec eux », nargue-t-il.

Et de s’interroger :

Ferdinand Kambere « peut dire comment ils ont travaillé avec Bruno Tshibala ? Est-ce que l’UDPS a signé un PV de transfert ? Qu’il arrête avec la distraction inutile ».

Puis, de rassurer:

« Nous ne pouvons pas appliquer la politique de débauchage. Ils veulent faire croire à l’opinion que ces députés sont incapables de réfléchir avec leur propre conscience et ne suivent que le mot d’ordre ? ».

Depuis l’annonce par le Chef de l’État, principal allié du FCC (jusque-là), des consultations nationales « avec les leaders politiques et sociaux les plus représentatifs afin de recueillir leurs opinions à l’effet de créer une Union sacrée de la nation », plusieurs observateurs estiment que Félix Tshisekedi est en réalité en quête d’une nouvelle majorité parlementaire pour gérer, seul, le pays sans le FCC.

N’ayant pas la majorité parlementaire, le président de la République ne peut y arriver qu’en « débauchant » dans le camp de son partenaire, Joseph Kabila, analysent-ils.

Au cours d’une réunion de mise à niveau en rapport avec les questions brûlantes de l’heure tenue mardi 27 octobre 2020 au siège national du parti, à l’intention des secrétaires nationaux du PPRD par Emmanuel Ramazani Shadary, Secrétaire permanent du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), quelques participants ont dénoncé le fait qu’ils sont victimes d’harcèlements au téléphone par des personnes interposées pour un éventuel débauchage.


Offres qu’ils disent avoir rejeté sans tergiversations, promettant de « résister jusqu’au bout, afin de défendre la Constitution du pays, pour laquelle le sang de plusieurs Congolais a coulé ».





LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top