0






 ‘’La Coalition FCC-CACH nous distrait avec un semblant de bras de fer qui paralyse le pays et détruit les piliers de la démocratie ‘’ estime l'opposant Martin Fayulu (Photo) dans une "discours à la nation", diffusé après la cérémonie de prestation de serment de nouveaux juges constitutionnels dont la nomination crispe, depuis plus de 2 mois, les relations entre les partenaires au pouvoir.

"Leur stratégie consiste à donner l'impression qu'ils sont en conflit", croit savoir le coordonnateur de la Coalition Lamuka, "alors qu'en réalité, ils entretiennent la diversion pour contourner les vrais problèmes qui se posent au pays, notamment la précarité de la situation économique et la misère noire dans laquelle croupit le peuple congolais, l'insécurité généralisée dans le pays et la corruption érigée en système de gouvernance, la présence inacceptable des armées étrangères sur le sol congolais, l'exhumation du rapport Mapping et la création d'un tribunal pénal international pour la RDC, l'occupation et la balkanisation du Congo", énumère-t-il


Vie politique théâtralisée

"Le spectacle hideux auquel nous assistons aujourd'hui est l'image nauséabonde des institutions illégitimes mises en place après le hold-up électoral de janvier 2019 et traduit une théâtralisation inacceptable de la vie politique et le mépris de l'intérêt général, au moment où toutes les filles et fils du Congo se mobilisent pour sauver le pays de l'occupation de ses terres, du pillage de ses ressources naturelles ainsi que de sa balkanisation", regrette l'ancien candidat à la présidentielle de 2018.

Par ailleurs, Martin Fayulu convie, "en toute responsabilité, une fois de plus, (les) leaders des confessions religieuses, (les) pères spirituels d’offrir leurs bons offices pour pouvoir réunir toutes les parties prenantes afin de trouver consensuellement une solution à la crise qui déchire (le) pays”.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top