0

 





Azarias Ruberwa dément les allégations selon lesquelles, il lui a été demandé de déposer avant tout, un rapport au président de la République Félix Tshisekedi, avant de se prononcer à travers les médias sur la situation controversée de l’installation officielle de l’administration communale de Minembwe.

« Il ne m'a pas été demandé de déposer un rapport au président avant de m'exprimer ni de le déposer. Je n'ai pas été sermonné. Ce que vous avez lu dans ce sens n'est pas vrai.  Le conseil des ministres a été tenu normalement. Le Chef de l'Etat a communiqué sa décision prise à partir de Goma. Il y a des interventions dont la mienne. Je n'avais pas un rapport spécial à déposer. J’ai eu à rencontrer le Chef de l'Etat dans le cadre de mes activités comme ministre de la décentralisation. Cette question a été également évoquée. Mais il n'y a pas un rapport à déposer comme exigence », a dit Azarias Ruberwa au cours d’une conférence de presse ce mardi.

Depuis l’installation le 28 septembre dernier, du bourgmestre de la commune de Minembwe, des réactions de dénonciation d’une tentative de “balkanisation du pays” ne faiblissent pas. 

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top