0

Après avoir été reçu par le chef de l’État, le mouvement citoyen”Filimbi” avait reformulé quelques recommandations à Félix Tshisekedi par rapport aux questions soulevées le mercredi dernier. Ces recommandations sont les suivantes:

Rétablir et consolider la paix

Faire le toilettage dans nos services de sécurité afin de répertorier et d’extirper les éléments nuisibles ;Mobiliser les ressources militaires et logistiques nécessaires afin de rétablir au plus vite la paix dans cette partie du pays ;Mobiliser et mettre en place les ressources nécessaires pour la prise en charge des déplacés, souvent abandonnés tristement à leur propre sort sans aide et sans aucune assistance de l’Etat ;Multiplier les initiatives pouvant mener au rétablissement total de la paix dans tout en n’encourageant pas l’impunité ;Abroger les dispositions du décret créant la commune de Minembwe pour cause d’absence d’avis conforme de l’Assemblée provinciale ;Entamer les démarches avec les pays amis de la RDC en vue de la proposition et de l’adoption d’une résolution créant un Tribunal Pénal International sur les crimes commis en RDC (cf. Rapport Mapping).

Renforcer l’Etat de droit et poursuivre la construction de la démocratie 

Poursuivre sans failles les différentes enquêtes en cours et ouvrir plusieurs autres qui concernent des faits largement documentés ;Renforcer l’indépendance de la justice en dépolitisant l’appareil judiciaire et en améliorant les conditions de travail et de vie des magistrats ;Réaffirmer que le droit de manifestations n’est pas soumis à une autorisation de l’autorité administrative mais à une simple obligation d’information préalable auprès de cette autorité (Article 26 de la Constitution) ; Entamer la procédure de désignation du Chef de l’Opposition (Article 19 de la Loi n°07/008 du 4 décembre 2007 portant statut de l’opposition) ;Accorder à l’opposition politique un droit au libre accès et à un égal traitement par les médias publics dans le cadre des émissions et programmes pour faire connaître leurs opinions (Article 13 de la Loi n°07/008 du 4 décembre 2007 portant statut de l’opposition) ;Encadrer le droit à tout congolais d’adresser individuellement ou collectivement une pétition à l’autorité publique (Article 27 de la Constitution) ;Elaborer, déposé et adopter une loi d’accès à l’information.

Organiser les élections crédibles dans les délais constitutionnels

Les futures élections en RDC doivent être radicalement meilleures que toutes les précédentes et les reformes à mettre en place doivent tirer toutes les conséquences de toutes les irrégularités identifiées.

Pour préparer le processus électoral à venir, il est important que le cadre électoral actuel puisse subir des réformes pertinentes afin d’éviter de connaître les contestations post-électorales dues à la fraude et aux irrégularités montées volontairement par la centrale électorale en parfaite collaboration avec les tenants de pouvoir à l’instar des élections chaotiques depuis 2006.


Par Gilbert Ngonga

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top