0







Deux leaders de la plateforme politique Lamuka de l’opposition, Martin Fayulu, et Adolphe Muzitu avaient rejeté l’invitation du président Félix Tshisekedi à participer aux consultations qui ont pris fin hier la nuit au Palais de la nation, à Kinshasa.

Cette plateforme politique dont Martin Fayulu est coordonnateur pour un mandat de 6 mois, appelle plutôt à un dialogue franc entre Joseph Kabila, ancien président de la RDC, Félix Tshisekedi, présent actuel et Martin Fayulu, un des leaders de Lamuka.

C’est le secrétaire générale de Ecidé qui l’a fait savoir lors de son intervention à la Radio Top Congo FM.

“Fayulu n’est pas concerné aux consultations initiées par Monsieur Tshisekedi; il ne participera qu’à un dialogue entre Kabila , Tshisekedi, et Fayulu dans le cadre d’une médiation neutre” a tranché Devos Kitoko.

Et de préciser le contexte:” Félix Tshisekedi souffre d’une crise de légitimité, alors il a initié ces consultations pour se couvrir d’une légitimité dont-il a été privée aux urnes lors des élections de décembre 2018″.

Dans le cadre de ces consultations, le Chef de l’État avait reçu, tour à tour deux leaders de Lamuka. Il s’agit de Jean-Pierre Bemba, le président du Mouvement libéral du Congo (MLC), et Moïse Katumbi, président de Ensemble.

Ces deux leaders de Lamuka, avaient promis d’apporter leur soutien au “dialogue entre Congolais”.

Le Front Commun pour le Congo (FCC), avait aussi refusé de participer aux consultations nationales initiées par Félix Tshisekedi.

Selon les cadres de ce regroupement politique cher à Joseph Kabila Kabange, le Front Commun pour le Congo (FCC) reste toujours ouvert pour un dialogue transparent avec le Cap pour le Changement (CACH), en se référant au premier accord de la coalition FCC-CACH.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top