0

Les consultations initiées par Félix Tshisekedi ont pris fin. Plusieurs personnalités politiques et acteurs de la société civile ont été invités à dire ce qu’ils pensent de la situation politique hautement volatile actuelle. Des mémos ont été déposés. 







De mon point de vue, tout cela n’a servi à rien, car la suite des évènements va dépendre, non pas de ce qui a été dit et fait au Palais de la Nation, mais des discussions qui ont eu lieu dans les capitales africaines où Félix Tshisekedi et Joseph Kabila ont envoyé des émissaires.




Autrement dit, les décisions que prendra Félix Tshisekedi dépendront avant tout de ce que lui ont dit les chefs d’État africains qu’il a consultés... mais aussi les puissances occidentales (en l’occurrence une particulièrement, les États-Unis) actives sur l’échiquier congolais.






En clair, c’est dans le secret des messages que chacun des « alliés » a reçus que repose aussi bien le choix de la confrontation que celui de la négociation.
Patrick Mbeko
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top