0








La démarche de certains cercles ténébreux de dézinguer Mabunda ou renverser la majorité parlementaire paraît battre de l’aile.

La citadelle du FCC est imprenable. C’est le sens du soutien de 305 députés membres FCC qui ont réaffirmé leur soutien tous azimuts au bureau de la 3ème législature et à Jeannine Mabunda victime recemment d’un accident de circulation routière.

Dans une déclaration lue ce lundi par Didier Manara. ” Le FCC a dénoncé les tentatives de corruption des députés aux fins de renverser la majorité parlementaire alors que celle-ci se constate dès le début d’une législature”, a-t-il dit.

Dans le même registre ,” ces députés menacent de traduire en justice tous les auteurs de ces tentatives pernicieuses”

L’initiative de Tshisekedi était aussi compliquée que mal préparée. Pour renverser la majorité à l’Assemblée nationale et parvenir à prendre le contrôle de l’institution, le président de la République devait “retourner” plus de 200 élus dont près de 100 dans les rangs du FCC où certains affirment avoir reçu 7 000 dollars du camp présidentiel comme “avance” sur un éventuel divorce avec leur famille.

Ce faisant , les députés nationaux membres du FCC ont reaffirmé leur attachement à leur autorité morale, Joseph Kabila tout en encourageant les forces armées de la RDC à bien faire leur travail au service de la nation.

En ouverture de cette déclaration, les élus FCC ont salué le verdict intervenu dans le procès Puela-Bureau de l’Assemblée nationale au conseil d’État.

Au départ avec 341 sièges sur les 500 , Joseph Kabila s’était donné le gros de l’effectivité du pouvoir. Au cœur d’une crise au sein de la coalition, Félix Tshisekedi avait initié du 2 au 25 novembre les consultations pour dégager de nouvelles voies pour gouverner.


LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top