0






Les députés nationaux du Front Commun pour le Congo (FCC) se sont exprimés ce lundi. Ils ont notamment évoqué des manœuvres tendant à faire basculer la majorité parlementaire. 

Ils condamnent « les manœuvres de bas étages vouées à l’étage » de certains acteurs politiques bien identifiés pour tenter de changer de majorité parlementaire usant de la corruption et des procédés fallacieux condamnables par nos lois».

Dans leur déclaration de ce lundi, ils n’ont pas fait dans la langue de bois: « vouloir acheter la conscience d’un élu, c’est affaiblir la bonne gouvernance et la démocratie congolaise et biaiser la volonté du souverain primaire ». 

Avec toutes les preuves de corruption qu’il a le FCC se réserve le droit d’ester en justice contre les corrupteurs et les corrompus, dit la déclaration.  

« Lorsqu’on donne 7000 USD à un député. Il faut multiplier ce montant par 500 députés, supposons qu’ils veulent avoir toute l’Assemblée. Cela fait 3 500 000 USD. Certains collègues ont eu cela et nous avons des preuves. Le moment venu nous allons les brandir. Nous saluons la venue des TIC », avait déclaré précédemment Didi Manara, président du groupe parlementaire PPRD 
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top