0


C'est un débat éminemment scientifique que vient de lancer le prof de droit constitutionnel Evariste Boshab."le Premier ministre a des pouvoirs énormes que le Président de la République n'a pas", dit il au cours d'une conférence scientifique animée vendredi 20 novembre à l'université de Kolwezi dans le Lualaba. 

La toile s'est enflammée et non sans raison à la suite des propos du professeur Evariste Boshab tenus à  l'université de Kolwezi.

Devant un parterre des étudiants et autres scientifiques triés sur le volet, Evariste Boshab a révélé à l'auditoire le "mystère caché" de la loi mère. "Le Premier ministre a des pouvoirs énormes que le Président de la République n'a pas si nous devons appliquer de façon orthodoxe notre constitution" a-t-il indiqué en substance, répondant à la question d'un avocat. Et de demander à l'assistance de citer une seule disposition de notre constitution donnant des pouvoirs éxhorbitants au chef de l'État. Car, soutient-il, la République démocratique du Congo est dans un système Primo-Ministeriel.


 Pour ce constitutionaliste de haute facture, l'on a établi ce système à partir du constat fait de 32 ans de dictature de Mobutu où l'on s'est dit, on doit pouvoir dépouiller le président de la République de beaucoup de prérogatives, car nous ne pouvons plus revivre les mêmes spectacles. Et du coup, la toile s'enflamme non pour contredire le prof Evariste Boshab avec des arguments scientifiques mais hélas avec des hérésies comme l'a déploré le prof Sam Bokolombe dans un tweet. "Au lieu de crier Haro sur la théorie du prof Boshab, assurez-vous d'avoir le même background que lui en la matière. La dérision ne suffit pas dans ce type de débat. Il faut des arguments pour convaincre. Il n'a commis aucune hérésie scientifique s'agissant des prérogatives énormes du Premier ministre". Dans le même registre, un autre juriste nommé Frédéric Bola est venu apporter de l'eau au moulin d'Evariste Boshab en lui donnant totalement raison dans un tweet :" la constitution de la France (1958/1962) et la constitution de la RDC instaurent un système Primo-Ministeriel en période de cohabitation. Dans cette seule hypothèse, le prof Evariste Boshab a totalement raison" écrit-il. 

Comme on peut le constater, depuis que le prof Evariste a donné ce qui apparente à un devoir à domicile aux scientifiques, 

personne n'a jusque là osé le contredire".  

Cette vérité scientifique débitée par le prof Evariste Boshab tombe à point nommé, en cette période où le banditisme politique semble gagner du terrain, à travers des faits de violation constante de la constitution. A entendre des déclarations de certaines personnes reçues par le chef de l'État dans le cadre de ses consultations, l'on se rend finalement compte qu'il y a, dans le chef de beaucoup de ceux qui se disent acteurs politiques un déficit criant de l'appréhension de la constitution dans certaines de ses dispositions. Ne dit on pas que "le bon sens est la chose la moins partagée".

 Jeff saile

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top