0


La polémique sur les dépassements budgétaires constatés dans 10 institutions émargeant du budget de l’Etat enfle de plus en plus en RDC, depuis le débat général sur le Projet de loi de reddition des comptes pour l’exercice 2019 à l’Assemblée nationale. Les députés ont fustigé notamment les dépassements budgétaires constatés dans le cas de la présidence de la République tant sur la rubrique Rémunérations que celui de Fonctionnement. Florimond Muteba, PCA de l’Observatoire de la Dépense Publique (ODEP), interrogé par DESKECO sur cette question, estime que l’Assemblée nationale doit refuser de voter cette loi afin de décourager ce système qui de plus en plus devient une culture en RDC.



 Il en appelle aux sanctions des institutions ayant réalisé ces dépassements budgétaires.


  « Le dépassement budgétaire est une faute de gestion. Elle doit être sanctionnée. Je pense que l’Assemblée nationale doit refuser de voter cette loi. Ça serait un geste fort. A partir du moment où il y a des sanctions, à l’avenir d’autres ne le feront pas. Toutes les institutions qui ont commis ces fautes de gestion prévues par la loi sur les finances publiques doivent être sanctionnées », dit-il. Pour le PCA de l’ODEP, les mauvaises habitudes de gestion déplorées lors du règne de l’ancien régime ne doivent pas recommencer dans le régime de Tshisekedi. 

 Actualite.cd
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top