0


1. Embrassez la vérité


Jeunes filles et jeunes garçons, habitants des villages, villes et cités en RDC : combien de temps vous faut-il pour comprendre que vos gouvernements ne font rien pour vous ?  Pourquoi ne pouvez-vous pas voir et reconnaitre la vérité pour ce qu’elle est ? C’est depuis soixante ans que votre pays est indépendant, avec des présidents, premiers ministres et ministres, des gouvernements, qui se succèdent à la tête du pays. Que font-ils du bien pour vous ? Rien du tout.


La vérité est que vos dirigeants roulent en voitures, eux et leurs familles mangent bien, dorment bien, vivent bien, pendant que vous les populations, vous marchez à pieds du matin au soir, vous travaillez dur aux champs, vous transpirez aux marchés, à la recherche de quoi nourrir vos familles. Vos dirigeants et leurs familles s’enrichissent par magouilles, les institutions à tous les niveaux sont pourries, et les infrastructures à tous les niveaux sont délabrées, pendant que vous les populations vivotez dans des souffrances et misère comme sous l’ombre de la mort. Populations de la RDC : comptez sur vos propres efforts, car vos dirigeants depuis l’indépendance ne font rien pour vous.


Arrêtez donc de mettre votre foi et espoir dans des consultations, des conférences nationales, des dialogues, des accords, etc.  Car, vous connaissez déjà la vérité, c’est que le résultat de ces consultations et conférences et dialogues ne sont et ne seront que des distractions sur distractions. Les magouilles, les mégestions, l’insouciance des dirigeants, les pourritures des institutions, et les délabrements des infrastructures vont continuer bon train. Vous devez compter sur vos propres efforts et imaginations.


2. Que faut-il faire ?


Tout ce qu’il faut faire, comme travail, devant vous, pour développer votre pays, c’est finir avec les magouilles des dirigeants, finir avec les pourritures des institutions, et finir avec les délabrements des infrastructures.  Et comme résultat, vous les populations de la RDC, vous allez émerger de l’ombre de la mort et de la tragédie humaine qui vous emprisonnent dans la misère.


Mais la question brûlante est la suivante : « que faut-il faire, quoi faire, comment faire, et qui doit faire quoi, pour que les magouilles des dirigeants, les pourritures des institutions, et les délabrements des infrastructures puissent finir » ?


Jeunes filles et jeunes garçons, habitants des villages, villes et cités en RDC, la vérité vous oblige et vous exige de confronter le mal pour le vaincre. Le mal est le suivant :  vous les populations de la RDC, vous êtes prises en otage par le deal (l’accord secret) entre le président honoraire et le président en exercice. A l’exception d’un très petit nombre, tous les ministres nationaux et provinciaux, tous les députés nationaux et provinciaux, tous les sénateurs, tous les gouverneurs, etc., ils sont tous rangés en deux camps derrière le président honoraire et le président en exercice. Les deux camps se jouent de vous les populations, et sont plutôt préoccupés de rester au pouvoir. S’ils avaient soucis de vous, s’ils étaient des vrais dirigeants et non des magouilleurs, ils voteraient des lois budgétées pour éliminer les magouilles et corruptions, éliminer les pourritures des institutions et les délabrements des infrastructures, afin de faire émerger le pays. Mais ils sont là, mangeant bien, dormant bien, bombant leurs comptes bancaires et achetant des immeubles à l’extérieur du pays pour garantir leur avenir et l’avenir de leurs familles en dehors du pays.


Vous les populations, vous devez prendre les choses entre vos mains, comptez sur vos propres efforts et non sur la bonne volonté des dirigeants du pays, car ils n’ont pas de bonne volonté.


3. Actions concrètes


Parmi les multiples choses que vous les populations pouvez faire pour vous libérer de ces magouilleurs et maffieux, on peut citer deux choses de réalisation immédiate :


Première chose : Jeunes filles et jeunes garçons, utilisez vos réseaux sociaux pour organiser et exécuter des marches et manifestations chaque weekend dans toutes les capitales des provinces pour exiger la publication du contenu du deal (accord secret) entre le président honoraire et le président en exercice. Ce n’est pas normal que vous, les populations, vous vous laissiez faire et être prises en otage par deux hommes. Non. Jeunes filles et jeunes garçons, jeunes avocats, juristes et maîtres, jeunes intellectuels, professeurs et étudiants, leaders des Eglises et des sociétés civiles, c’est vous qui devez utiliser vos réseaux sociaux pour organiser et exécuter des marches chaque weekend dans les capitales des provinces pour exiger la publication du contenu de cet accord secret qui vous maintient dans les magouilles des dirigeants, pourritures des institutions et délabrements des infrastructures. Assez c’est assez.


Deuxième chose : N’attendez ni le gouvernement national, ni vos gouvernements provinciaux pour apporter des solutions aux problèmes de magouilles des dirigeants, de pourriture des institutions et de délabrement des infrastructures. Pourquoi ? Parce qu’à l’exception d’un très petit nombre, vos dirigeants ne savent pas quoi faire et comment faire ; vos dirigeants prétendent savoir alors qu’ils ne savent pas (c’est de l’arrogance pure et simple) ; vos dirigeant ont de mauvais cœurs, ils sont hypocrites et malhonnêtes ; et par conséquent, vos dirigeants ne peuvent jamais devenir agents de développement sans votre influence.  Voilà pourquoi vous devez  commencer à faire des choses par vous-mêmes pour vous-mêmes afin de vous préparer mentalement et professionnellement à remplacer vos dirigeants avec vos jeunes filles et jeunes garçons.


4. Comment se préparer ?


Eh oui, vous devez vous préparer mentalement et professionnellement, car avant vous, les jeunes filles et jeunes garçons d’il y a vingt ans, trente ans, eux aussi se lamentaient et critiquaient leurs dirigeants en disant que les dirigeants vivaient par magouilles, les institutions étaient pourries, et les infrastructures étaient délabrées. Aujourd’hui, ce sont ces jeunes filles et jeunes garçons d’hier qui sont au gouvernement, ce sont eux qui sont vos dirigeants d’aujourd’hui, et ils sont exactement ce qu’ils critiquaient : ils vivent par magouilles, les institutions sont pourries et les infrastructures sont délabrées sous leurs gestions calamiteuses. Si vous, les jeunes filles et les jeunes garçons d’aujourd’hui, si vous ne vous préparez pas mentalement par vos réflexions, imaginations et efforts de réussir à créer par vous-mêmes vos petites unités de production, devenir prospères par vous-mêmes, alors demain, vous serez au gouvernement et au pouvoir, et vous deviendrez ces mêmes dirigeants corrompus et magouilleurs que vous critiquez aujourd’hui. Car sans vous préparer sérieusement, vous allez aussi vivre par magouilles pendant que les institutions seront pourries et les infrastructures seront délabrées. Vous devez donc déjà commencer maintenant même à réfléchir très sérieusement sur comment pouvez-vous, avec vos petits moyens locaux, utiliser les ressources locales pour créer vos propres petites unités de production pour votre autonomie financière afin de vivre avec dignité. Ainsi, vous serez mentalement et professionnellement préparés de façon que quand votre temps de devenir gouvernement arrive, vous allez appliquer les mêmes réflexions et efforts pour gérer les affaires du pays.


Sachez que depuis l’indépendance de votre pays, il y a soixante ans, tous ceux et toutes celles qui se succèdent à la tête des institutions du pays comme président, premier ministre, ministres nationaux et provinciaux, gouverneurs, sénateurs, députés nationaux et provinciaux, presque tous n’ont jamais créé d’unités de production par leurs propres efforts et ne sont jamais devenus prospères par leurs travaux honnêtes et créatifs avant d’arriver à leurs postes de fonction publique. Voilà pourquoi, n’étant jamais préparés par leurs réflexions, imaginations, efforts et travaux de création d’unités de production, vos dirigeants n’ont jamais su gérer les affaires du pays, car ils n’ont jamais géré d’unités de production créées par eux-mêmes dans leur vie. D’où, une fois arrivés aux postes gouvernementaux et aux postes des institutions nationales sans cette préparation mentale et professionnelle, vos dirigeants se précipitent sur l’argent de l’Etat, l’argent du peuple, votre argent, pour se bourrer les poches et les comptes bancaires personnels. Ils font alors de la politique du ventre, ils font de la politique des sangsues qui sucent le sang des populations pour vivre heureux. Mais vous, jeunes filles et jeunes garçons, vous devez vous préparer, et être prêts pour remplacer ceux qui sont aujourd’hui au pouvoir qui ne font rien pour vous. Vous devez vous préparer mentalement et professionnellement par vos efforts propres pour ne jamais répéter les magouilles, mégestions et corruptions que vous voyez autour de vous. Vous devez vous préparer pour arriver au pouvoir équipés et prêts à éliminer les magouilles, les pourritures des institutions et les délabrements des infrastructures qui paralysent votre pays et maintiennent les populations dans le fleuve de pauvreté et de misère.


5. Le changement commence avec chacun de vous


Jeunes filles et jeunes garçons, habitants des villages, villes et cités en RDC, réveillez-vous et préparez-vous. Vous devez pour votre propre survie, entamer immédiatement la première action décrite ci-dessus, afin de forcer vos dirigeants à quitter les magouilleurs et faire ce qui est juste et bien pour le pays.  Le changement c’est votre décision personnelle et votre détermination de confronter le fait que c’est depuis soixante ans que se font des consultations, des remaniements, des conférences nationales, des dialogues, et des accords en RDC. Ce sont toutes des distractions pures et simples, car rien ne change et rien n’a jamais changé positivement. Au contraire, c’est l’abime de misère qui s’appondit et s’élargit au jour le jour.


Le changement doit commencer dans le cœur et dans le mental d’un chacun de vous.  N’attendez pas et n’espérez pas que ce sont d’autres personnes qui vont combattre les mensonges et manipulations de vos dirigeants à votre place. Ce n’est pas la communauté internationale, ce ne sont pas les nations unies, l’Amérique, l’union européenne, etc., qui vont combattre pour vous, pour le changement dans votre pays. Vous avez en vous l’énergie et la force intérieure pour dire qu’assez c’est assez, passons maintenant à l’action. Commencez immédiatement avec la première action décrite ci-dessus, organisez-vous, marchez et manifestez chaque weekend dans toutes les capitales des provinces pour exiger la publication du contenu de l’accord secret qui vous tue, et vous serez fiers de vos efforts qui apporteront un changement remarquable dans votre pays.


Est-ce que chacun de vous se pose la question de « que dois-je faire pour devenir acteur de changement » ?   Est-ce que vous discutez avec vos amis des idées concrètes sur ce que vous feriez si vous étiez maintenant au gouvernement ou au pouvoir ?  Est-ce que vous discutez avec des amis comment éveiller les gens de votre quartier, de votre cité, de votre village, afin de les mobiliser à penser localement et à trouver des solutions locales à leurs problèmes locaux ?  Commencez donc à réfléchir avec vos amis, et ensemble formulez des idées concrètes sur comment résoudre un problème local dans votre quartier, cité, village, etc. Et mettez-vous au travail pour résoudre le problème identifié. Et lorsque les gens voient ce que vous faites, allez-y pour intéresser les dirigeants locaux à supporter votre effort et à se joindre à vous. Vos dirigeants locaux peuvent être cette exception des dirigeants honnêtes dont nous parlons, et qui vont supporter et se joindre à vos efforts. Mais vous devez tester, essayer, pour voir si vos dirigeants locaux sont cette exception des honnêtes ou bien ils sont aussi des magouilleurs comme les autres.


6. Vous êtes agents et force de changement


Jeunes filles et jeunes garçons, habitants des villages, villes et cités en RDC, vous ne pouvez pas et ne devez pas attendre que des individus puissent venir de l’extérieur, ou de la diaspora, avec des connaissances spéciales, avec de l’argent, pour travailler et aider à trouver des solutions aux problèmes locaux de vos milieux de vie, de vos quartiers, villages, villes ou cités.  Vous ne pouvez pas et ne devez pas attendre des gens de la diaspora pour aller chasser vos dirigeants magouilleurs pour les remplacer, afin de résoudre les problèmes de votre pays. Non. C’est plutôt chacun de vous qui doit réfléchir, seul, mais surtout en petits groupes d’amis, sur comment concrètement vous organiser pour mobiliser les populations, comment vous mettre à créer d’unités de production pour réussir et devenir prospères, et comment poser des actions avec les populations locales pour résoudre vos problèmes locaux.


Avec la mentalité de compter sur vous-mêmes et vos propres efforts, et non sur les dirigeants magouilleurs et corrompus, vous allez réaliser des succès extraordinaires. C’est alors que vos groupes locaux vont choisir parmi vous des nouveaux leaders compétents et soucieux des problèmes locaux, pour remplacer vos dirigeants locaux qui refusent de supporter vos efforts et vos actions de développement local.  C’est alors que vous allez forcer vos dirigeants locaux à voir et constater que c’est une bonne chose de supporter et de se joindre aux groupes locaux, aux populations locales, pour ensemble travailler et résoudre les problèmes locaux. Et d’un coup, vous, les jeunes filles et jeunes garçons, vous devenez des vrais leaders, des nouveaux dirigeants consciencieux et engagés aux travaux de développement de vos quartiers, villages, villes et cités à travers la RDC. Et d’un coup, c’est la transformation sociopolitique, économique et industrielle qui se déclenche dans vos quartiers, villages, villes, cités et provinces grâce à vous, grâce à vos efforts, grâce à vos courages et déterminations.  Comptez plutôt sur vous-mêmes, sur votre énergie et votre force intérieure, sur votre courage et votre détermination d’initier et de causer du changement ; mais ne comptez surtout pas sur vos dirigeants qui ne font rien pour vous.



Tongele N. Tongele, Ph.D.

Docteur en génie mécanique et professeur d’université aux USA

tongele@cua.edu

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top