0





 Le coordonnateur national du Front Commun pour le Congo (FCC), le député national Néhémie Mwilanya, a prévenu que la majorité parlementaire issue des dernières élections générales en République démocratique du Congo, n'est pas à vendre.

Déclaration faite par Néhémie Mwilanya le 29 octobre 2020 lors de la rencontre entre Joseph Kabila Kabange, autorité morale du FCC, et les élus de cette plateforme de gouvernement à Kingakati dans la commune de la Nsele à Kinshasa.

"La majorité parlementaire est aujourd'hui convoitée, elle est courtisée, on la veut à n'importe quel prix. Fort heureusement, elle n'est pas à vendre", a déclaré Néhémie Mwilanya.

En outre, le coordonnateur national du FCC a précisé que les élus de cette plateforme de gouvemement ont également voulu, à travers cette rencontre, rassuré l'ex-président Kabila de leur soutien.

"La majorité parlementaire qui est donc devant vous [Joseph Kabila ndlr] est venue certainement pour vous écouter, avoir des conseils, avoir des orientations, mais certainement pour vous rassurer...", a indiqué Néhémie Mwilanya.

Pour rappel, les députés nationaux et sénateurs du FCC ont profité de cette rencontre pour réaffirmer leur loyauté et fidélité au sénateur à vie Joseph Kabila Kabange. Ils ont également prévu de maintenir la cohésion et l'unité au sein du FCC.

Une déclaration intervenue après que certains cadres et députés du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) aient dénoncé des tentatives de débauchage, qu'ils ont mis à l'actif des membres de Cap pour le Changement (CACH) du président Tshisekedi.


LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top