0

Le président national de l’Union des Patriotes Congolais, UPC, Thomas Lubanga ne figure plus sur la liste des sanctions des Nations-Unies. Cette décision est contenue dans une déclaration du conseil de sécurité de l’Onu prise lundi le 2 novembre consultée par ACTU7.CD. 

 La levée des sanctions contre l’ancien seigneur de geurre Thomas Lubanga permet le dégel de ses avoirs et la fin de l’interdiction de voyage. Cette levée de sanctions a été saluée par le parti politique UPC. 

Dans une conférence de presse tenue le 4 novembre à Bunia, le président du comité politique dudit parti a parlé d’une « décision qui lui permettra désormais de jouir de tous ses droits tant nationaux qu’internationaux ». 


 Arrêté à Kinshasa en mars 2005, M. Lubanga est remis à la Cour pénale internationale (CPI) en mars 2006. Il sera poursuivi pour divers crimes relevant du droit international, dont le trafic d’armes, l’enrôlement d’enfants-soldats et violations de droits humains. Reconnu coupable en mars 2012 et condamné à 14 ans de prison, Thomas Lubanga Dylo devient le premier individu à être condamné par la CPI depuis son ouverture en 2002. 

En 2014, sa peine est confirmée en appel et il est transféré dans un établissement pénitentiaire en République Démocratique du Congo en 2015. Il a été libéré le 15 mars 2020 après avoir purgé sa peine.  


Andy Kambale Matuku
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top