0

 








Le Front Commun pour le Congo (FCC) rejette en bloc les accusations tendant à lui faire porter la responsabilité du "présumé" blocage de la République démocratique du Congo.  

C'est-ce que rapporte le communiqué final de la retraite politique de cette plateforme politique chère à l'ancien président  Joseph Kabila, organisée à Kinshasa du 6 au 8 novembre 2020. 

En revanche, le FCC affirme que sa collaboration dans la mise en œuvre des initiatives et du programme commun du gouvernement de la République a été sans faille.

"Le FCC, qui salue la bonne collaboration existante entre le gouvernement et les chambres parlementaires, rejettent en bloc les accusations tendant à lui faire porter la responsabilité du blocage supposé du pays, car à sa connaissance, sa collaboration dans la mise en œuvre des initiatives et législatives portées par le gouvernement et du programme commun de ce dernier a été sans faille", renseigne ledit communiqué lu devant la presse par le professeur Néhémie Mwilanya, coordonnateur du FCC. 

Par ailleurs, cette plateforme politique dit exhorter l'exécutif national à se focaliser sur les vrais problèmes du pays notamment les conditions socio-économiques "devenues préoccupantes", la sécurité et la stabilité des institutions de la République, "gages du développement du pays".

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top