0





Jean-Marc Kabund a Kabund, Président ad intérim de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) déclare que son parti n'avait pas accepté de signer la coalition (CACH-FCC) par amour pour l'ancien président de la République Joseph Kabila.

Devant des centaines de militants et sympathisants ce dimanche à Kikwit, chef lieu de Kwilu, Jean-Marc Kabund explique que l'UDPS n'avait pas de choix que de respecter le principe de la constitution en coalisant avec l'ancien chef de l'Etat qu'il accuse de s'offrir la majorité parlementaire avant de rappeler que Joseph Kabila fut le bourreau de l'UDPS.

"Vous avez entendu parler de l'Accord entre Kabila et Tshisekedi. C'est la vérité. Qu'on s'entendent bien. C'est la vérité. Mais dans tous les pays du monde,si un président quitte le pouvoir et qu'un autre entre, il y a toujours quelques problèmes sur lequel ils s'entretiennent entre eux deux. Même aux États-Unis, vous entendrez qu'ils font la transition ou encore que le président sortant et le président entrant se sont renfermés dans le bureau oval pendant 1 heure. Ce sont des accords qu'ils signent là bas. Mais pour le nôtre, d'où est venu le mal? Le mal est venu du fait que nos partenaires de la coalition n'ont pas la même vision que nous. Notre vision c'est le peuple d'abord. Mais eux, c'est nous d'abord. Autorité morale d'abord et le peuple en dernière position. Nous UDPS, nous respectons toujours nos engagements. Nous avons formé la coalition pas puisqu'on aime Kabila. Kabila nous a tué, Kabila nous arrêté, Kabila nous a fait souffrir. Nous avons fait la coalition parce qu'il s'était donné la majorité au Parlement. C'est pourquoi pour gouverner. Il fallait faire une coalition. Nous n'avons pas fait la coalition pour trahir le peuple. ", a déclaré Jean-Marc Kabund.

Et d'ajouter : 

"Qu'on ne vous trompe pas que Tshisekedi a fait coalition avec Kabila puisqu'il l'aimait. Non. Ce sont les principes de notre pays. Nous ne pouvons pas accepter de laisser à Kabila de gouverner seul le pays. Parce que nous connaissons sa gestion pendant 18 ans. C'est tuer le pays. Non seulement, il a tué le pays mais il a tué les Congolais."

Le Président a.i de l'UDPS dit être parmi le négociateur de l'Accord de la coalition. Il a aussi expliqué que les deux plateformes Cap pour le Changement et Front Commun pour le Congo ne s'étaient pas entendues pour faire souffrir les Congolais mais plus tôt de travailler pour son bien.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top