0






Le Mouvement lumumbiste progressiste (MLP) a pris part  samedi 14 novembre 2020 à la marche à l’appel de l’Udps, pour soutenir les consultations initiées par le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi.


Pour Franck Diongo, le leader du MLP qui a longtemps milité aux côtés de Tshisekedi père et de l’Udps, cette marche témoigne du soutien indéfectible et populaire que jouit le chef de l’Etat de la part de la population congolaise.  


Le chercheur en droit parlementaire assure que les Congolais ont exprimé clairement, à travers cette grandiose manifestation, leur souhait de voir le président Félix Tshisekedi rompre rapidement la Kabilie. 


 »Aux trois questions posées à la population sur la poursuite de la coalition, le dialogue et la consécration de l’impunité, la population a unanimement répondu Oui à l’union sacrée de la nation et non au mariage FCC-CACH et non à l’impunité des criminels qui ont endeuillé le pays 18 ans durant…  .Nous avons pris l’engagement de transmettre fidèlement ces réponses au chef de l’Etat »


Le président du MLP fait savoir que la volonté du peuple congolais de mettre fin à la coalition FCC-CACH est au-dessus de la Constitution.  


  
« Pas de coalition FCC-CACH, pas de dialogue, oui à l’union sacrée. Il s’agit ici de la volonté du peuple congolais. Aucune Constitution ne peut être au-dessus de cette volonté du peuple comme le chef de l’Etat l’a toujours dit. Le salut du peuple est la loi suprême. D’ailleurs dans la classification des normes, la constitution vient en troisième position après la volonté du peuple et les accords internationaux », a fort insisté Franck Diongo. 

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top