0


Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech, évêque du diocèse de Butembo-Beni déplore le silence qu’il qualifie de « honteux » de la part des autorités congolaises face aux tueries à répétition dans la partie Est du pays.

Le prélat catholique regrette que les droits humains comme ceux liés à la sécurité des personnes restent toujours privés aux citoyens de cette partie du pays.

“Pourquoi s’inquiéter si quelqu’un réclame un droit qui est inaliénable, lié à la dignité des personnes… Tout le monde le sait, il y a un silence honteux [sur l’insécurité en diocèse de Butembo-Beni, particulièrement]. Même les radios nationales, je ne sais pas si on peut parler des massacres », a-t-il déploré au cours d’une interview accordée mercredi 04 novembre à la presse du diocèse de Butembo-Beni.

La semaine dernière, une vingtaine des civils ont été tués à Lisasa, dans le territoire de Beni, non loin de la ville de Butembo. On a également rapporté la profanation du saint sacrement.

Christopher Kambale, à Butembo
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top