0









Le Président de la République ne se lâche pas. Félix Tshisekedi a reçu ce vendredi 20 novembre dans le cadre des consultations le caucus des députés de Kinshasa.

Au sortir de l’audience leur accordée par le Chef de l’État , ces élus ont exprimé des avis partagés voire divergents sur l’issue de ces consultations présidentiellees ou des décisions qui en sortiront.

Le premier à prendre voix au chapitre est le député Paul Tshilumbu de l’UDPS; si celui-ci s’est montré très réservé quant à cette question en estimant que la ” primeur doit être réservée au Chef de l’État”, Eliezer Ntambwe a fait la grande gueule en invitant le Président à une décision sévère c’est-à-dire mettre fin à la coalition au pouvoir FCC-CACH.

Réputé radical au Chef de l’État, Daniel Safu a de son côté fait savoir que Félix Tshisekedi ne procéde pas à la dissolution du Parlement mais la requalifier simplement en vue d’offrir une nouvelle majorité au Président de la République.

” On a passé en revue plusieurs sujets d’actualité et en ce qui concerne la dissolution de l’Assemblée nationale , j’estime que ce n’est pas une bonne idée. Il y a possibilité de requalifier la majorité parlementaire sans dissoudre l’Assemblée nationale”., a-t-il déclaré.

Des députés à l’instar de Jean-Jacques Mamba , Daniel Mbau ( MLC), Patrick Muyaya ( PALU) , Wamu Henriette et Tony Mwaba( CACH) ont été reçus en audience par le Chef de l’État dans le cadre du caucus des députés élus de Kinshasa.



LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top