0







Lacé sous mandat d’arrêt provisoire au parquet général près la cour d’appel de Kinshasa-Gombe le vendredi 18 décembre pour « extorsion de fonds et arrestation arbitraire » du Directeur Général de la banque nigériane ACCESS BANK, Ghislain Kikangala vient « d’être relaxé et a regagné son domicile » après une nuit passé en garde à vue. Le service de communication de l’Agence de Protection et de Lutte contre la Corruption (APLC) explique cette relaxation par le fait que Ghislain Kikangala, monsieur anticorruption de Félix Tshisekedi, « bénéficie de la présomption d’innocence et a collaboré » avec la justice.

« En répondant à l’invitation du parquet général près de la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe, le Coordonnateur de l’APLC a collaboré au bon déroulement de l’enquête en cours. La liberté étant le principe et la détention l’exception, Maître Ghislain Kikangala a été relaxé car il bénéficie de la présomption d’innocence, et il continuera à se rendre disponible pour la justice« , peut-on lire dans un communiqué de l’APLC, parvenu à la rédaction de POLITICO.CD.

L’agence anticorruption tient à préciser que « contrairement aux informations qui ont circulé dans la presse, le Coordonnateur de l’APLC n’a jamais été en détention à Makala. L’interpellation du Coordonnateur de l’APLC, ne doit pas occulter les graves soupçons de blanchiment des capitaux et financement du terrorisme chiffrés à plusieurs millions de dollars qui pèsent sur Access Bank ».


LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top