0

 Depuis dimanche soir, une vidéo du député national Nembalemba crée une grande polémique sur la toile et dans l’opinion. Reçu dans une émission, celui que l’on appelle « Papa Molière », dit clairement que, lui et ses collègues députés, ont été payés pour déchoir le bureau de Jeanine Mabunda. 7000$ à été l’enveloppe réservée à chaque élu. Ce député de l’AFDC-A indique qu’il a reçu 15.000 $ pour battre campagne dans la salle, à l’idée de faire adhérer plus du monde à la démarche de déchoir Jeanine et son bureau.





S’il a appelé motivation, Nembalemba ne s’était pas peut-être pas rendu compte de ce que provoqueraient ses propos. Actuellement, les esprits se chauffent, le FCC crie à la trahison et à la dilapidation des ressources de l’État, pour acheter la conscience des députés nationaux. Certains mouvements citoyens exigent déjà que, les enquêtes soit diligentées au plus vite, pour faire la lumière sur ce qu’il s’est réellement passé, afin d’en arriver au basculement de la majorité parlementaire, comme tous les congolais l’ont constaté, dans la soirée de jeudi 10 décembre 2020.

Les révélations troublantes non démenties

Mais les honorables députés nationaux ont-ils été corrompus ? Faudrait-il croire aux propos de papa Molière et avoir une réserve ? Pourquoi a-t-il choisi de le déclarer publiquement ? Autant de questions que se posent ceux qui suivent l’actualité du pays. De toute évidence, Nembalemba n’est pas un fou, il a rarement dit des banalités ou fait des siennes, sauf que, son attitude dans la salle des spectacles les heures avant la plénière d’examen des pétitions, en dit long. « Je tiens à fixer l’opinion sur le fait qu’à titre personnel, je n’ai nullement été approché pour monnayer de quelque manière que ce soit mon ralliement à l’Union sacrée initiée par le Président de la République. » s’est empressé à réagir le député national Raphaël Kibuka du MLC. Il est jusqu’à présent le seul à s’exprimer sur ces révélations choquantes.


Qui a corrompu les honorables ?

Mais s’il faut s’en tenir à ce que dit le député Nembalemba, qui a remis l’argent aux élus du peuple pour accomplir cette lourde mission ? Le précité a cité le Président de la République. Selon nos sources, dans le camp de l’UDPS, un démenti est en gestation pour répliquer à ces allégations. Et pour le congolais lambda, la frustration est trop grande, que l’acte de corruption soit venue de celui qui s’est engagé sans désemparer à combattre la corruption. La toile est animée. En l’absence d’un démenti formel de l’intéressé lui-même ou d’une haute personnalité publique, de la présidence non, ces révélations continueront à faire jaser. Car depuis un moment, un nombre important de congolais essaie de se convaincre que, cela n’est pas faux. Après les 15.000 $, le même Nembalemba est revenu dans une autre vidéo, pour parler de la somme de 50.000$ que lui aurait perçue. Visiblement pas dans ses états, l’aurait-il fait pour créer la diversion ou la diversion ? Cela a tout l’air. Une chose est sûre, le crédit du président de la République est en jeu, mais pas seulement. Même l’union sacrée qu’il entend mettre en place pour une autre gouvernance se trouve menacée…

Par la Rédaction

Acturdc.com

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top