0






Après la destitution de Jeanine Mabunda de la tête de l’Assemblée nationale, le député Modeste Kazuazuzua a regretté que plueiurs initiatives parlementaires restent non examinées. Pour lui, la politique a pesé sur la capacité du bureau sortant de Jeanine Mabunda à aligner les travaux parlementaires, notamment les enquêtes et contrôles parlementaires.


Il apprécie à juste titre la déchéance du bureau Mabunda pour enfin, doter la chambre basse du parlement d'un bureau capable de se dépasser des pressions politiques des familles politiques.


« Il faut savoir une chose. Dans cette session (de septembre), il y a eu beaucoup de matières que nous n'avons pas pu traiter simplement parce que la politique était très forte par rapport à la capacité d'aligner et de faire voter des lois qui sont encore en suspens à travers ce bureau. Il y a eu beaucoup de dossiers sur la table de Mabunda qui n'ont pas trouvé de solution. Il s'agit notamment des plusieurs missions d'enquête proposées, de contrôle qu’on n’a pas réalisé.  Cependant, la dame n'a pas pu avoir deux pieds sur terre pour corriger ce que l'on attendait d'elle », a dit à ACTUALITE.CD, le député Modeste Kazuazua.


LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top