0





Le Chef de l’État congolais, ouvrant la 7ème conférence des Gouverneurs ce lundi 28 décembre 2020 à Kinshasa, fait remarquer que “la crise de la coalition FCC-CACH a été ressentie par l’action de certains exécutifs et de certaines assemblées provinciales”, avant de prévenir qu’il ne “peut rester insensible devant une telle situation”. Pour Félix Tshisekedi, cette réunion de deux jours est une opportunité de mobiliser les autorités provinciales dans le cadre de l’Union sacrée de la nation.


« Au niveau des provinces, la crise de cette coalition s’est également ressentie par l’action de certains exécutifs et de certaines assemblées provinciales où certaines décisions ont été prises non pas en fonction de l’intérêt des administrés, mais des orientations de la plateforme d’appartenance des acteurs concernés. Nous ne pouvons rester insensibles devant une telle situation », a prévenu le Président de la République.

Félix Tshisekedi revient sur le rendement de la coalition qui le liait à son prédécesseur Joseph Kabila. Il souligne que cette “coalition a montré ses limites tant au niveau national que provincial : « Deux ans après l’alternance politique, la coalition FCC-CACH qui en a été l’émanation a montré ses limites quant à répondre positivement à l’essentiel des attentes de notre peuple, tant au niveau national que provincial. À l’espoir né en janvier 2019, a excédé le doute qui risquait, si on n’y prenait garde, d’entraîner le peuple dans le désespoir avec toutes les conséquences qu’on peut facilement imaginer ».



LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top