0






l’Association de défense des droits de homme ( ASADHO) exige qu’une autospie soit effectuée sur la dépouille du Sénateur Jean-Pierre Lola Kisanga dont le décès est survenu ce mardi 1er décembre au Centre Médical de Kinshasa.

À en croire , son Président Jean-Claude Katende ” la mort est naturelle. Elle peut atteindre tout le monde et à tout moment. Mais quand quelqu’un meurt aussi brutalement comme le sénateur Lola, le minimum qu’on peut exiger par tous, c’est autopsie”, a-t-il demandé avec toute nécessité impétueuse.

Plusieurs organisations de défense des droits de l’homme exigent également que lumière soit faite sur ce décès.

Les causes soupçonnées de sa mort ne sont pas encore clairement élucidés. Selon nos informations , le sénateur serait mort de la Covid-19 au Centre Médical de Kinshasa où il serait interné avec Willy Makiashi avant de tirer sa révérence.


LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top