0








"Nous dénonçons les actes de corruption avérée et grave qui ont malheureusement émaillé les votes des pétitions contre le Bureau de l'Assemblée nationale", annonce, sur TOP CONGO FM, Me Constat Mutamba, avocat au Barreau de Kinshasa/Gombe et président du parti politique NOGEC, membre du FCC.

"Nous attendons du Procureur (général près la Cour de cassation) de lancer des signaux forts dans le cadre de sa mission. Qu'il se saisisse très rapidement et en procédure de flagrance pour la constitution du dossier".

Constat Mutamba affirme qu'"il y a des députés qui ont clamé haut et fort qu'ils ont perçu de l'argent. Les vidéos existent. Il y a des députés qui ont signé des fiches des véhicules à recevoir dans les tout prochains jours".

Parce que "le Code pénal congolais érige ces faits et gestes en infraction de corruption. Il faut moraliser la vie publique dans notre pays".


Accusations ridicules

"Ce sont des accusations ridicules", estime Muhindo Nzangi, porte-parole des députés pétitionnaires qui ont destitué le Bureau de l'Assemblée nationale dirigé par Jeanine Mabunda.

Qui annonce que "nous nous réservons le droit de saisir la justice pour imputations dommageables".

Il persiste et signe : "il n'y a pas eu de corruption des élus. Ce sont les amis du PPRD aux abois qui racontent ces bobards".

Brandies comme preuves, "les vidéos du député Léon Nembalemba dans les réseaux sociaux. Tout celui qui sait lire les vidéos sait qu'il était en train de blaguer".

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top