0

 






Interrogé par le média VOA au sujet de l’Union sacrée voulue par Félix Tshisekedi, l’opposant Adolphe Muzito se montre dubitatif au sujet de la dynamique lancée par le Président de la République. Il évoque dès le départ « l’illégitimité » du Parlement qui « ne représente pas la souveraineté du peuple » comme premier indicateur de l’échec de l’Union sacrée.


« Il va débloquer le pays de quelle manière parce que ce Parlement illégitime qui ne représente pas la souveraineté du peuple ne saura pas travailler pour le peuple. Si la coalition FCC-CACH n’a pas réussi, je ne pense pas que l’Union sacrée va réussir », avance Adolphe Muzito, cet autre leader de la branche radicale de la plateforme de l’opposition LAMUKA.


Le scepticisme de Muzito va plus loin : « Si avec Kabila qui était son seul interlocuteur, il n’a pas pu s’entendre avec lui je ne pense pas qu’au sein de l’Union sacrée où il aura de crocodiles, il réussira à discuter et trouver de compromis pour une coalition qui puisse être capable d’engager les réformes dont le pays a besoin ».


Au sujet de l’adhésion à l’Union sacrée de deux de ses proches à savoir Jean-Pierre Bemba et Moise Katumbi, Adolphe Muzito se montre tout de même prudent. «Leur force c’est le peuple. Ceux qui sont parti, c’est leur choix. Nous n’avons pas la conviction que l’Union sacrée incarnera les aspirations du peuple. Nous ne sommes pas convaincu que là où Tshisekedi a échoué avec la majorité du FCC qu’il va réussir avec la même majorité », conclut-il.


LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top