0

 


D’aucuns pensent que Joseph Kabila a lâché prise le FCC , dont il est l’autorité morale en considération de la dernière contreperformance de la destitution du Bureau Mabunda à la tête de l’Assemblée nationale.

L’un des fidèles cadres à l’ancien Chef de l’État , Ngoyi Kasanji affirme qu’il en est nullement le cas.

Kasanji en donne pour preuve le comité de crise qui vient d’être mis sur pied par Joseph Kabila.

Ce comité de crise est chargé d’évaluer le revers , en établir les causes et responsabilités et éventuellement sanctionner les traîtres qui ont abandonné le navire FCC , en pleines pérégrinations , pour rejoindre le camp de l’Union Sacrée.





Sous ce même angle , l’ancien gouverneur du Kasaï-Oriental affirme que la priorité aujourd’hui c’est l’évaluation de la contreperformance du jeudi 10 décembre dernier et non pas la démission du Coordonnateur Néhémie Mwilanya.

Le FCC se prépare à rebondir lors de prochaines élections du Bureau définitif de l’Assemblée nationale. Cependant , plusieurs voix se lèvent à l’interne pour exiger la démission de l’actuelle équipe de coordination du Front Commun pour le Congo.
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top