0







Jean-Pierre Bemba Gombo vient de doter son parti politique, le Mouvement de Libération du Congo d’un nouveau comité exécutif national. Il s’agit d’un reamenagement consacré par la décision N°008/MLC/PN/2020 qui nomme et permute en même temps les secrétaires nationaux et leurs adjoints.

De par sa composition, plusieurs observateurs parleront d’un gouvernement d’ombre qui attribue les Postes, Télécommunications, Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PTNTIC) à Régis Landry Kasuama et sera secondé par Héritier Mpiana Pierre tandis que Yves Kitumba est maintenu aux finances, budget et plan sous la trésorerie générale de Caroline Bemba Wale.

La même décision nomme Raphaël Kibuka, secrétaire national en charge des médias et communication du parti, Daniel Mbau Sukisa chargé des questions juridiques et droits humains, Jean Désiré Mbonzi wa Mbonzi maintenu à la mobilisation et formation des militants, sympathisants et cadres. Il sera assisté à cette fonction par Pauline Mononi Mboko. Valentin Gerengo est nommé aux transports, infrastructures, urbanisme et Habitat, Christine Opoluke à l’économie, commerce extérieur, industrie, portefeuille et PME.

À lire cette décision, l’intérieur et affaires coutumières du parti seront assurés par Bernadette Nkoy Mafuta, Jean-Jacques Mungani et Jean-François Tshiamala Muteba s’occuperont des affaires étrangères et fédération extérieure, les relations avec les associations, partis et regroupements politiques seront l’apanage de Dongo Yemo Mobutu et Daniel Madimba va se contenter de la décentralisation et réformes institutionnelles.

André Tshimanga est lui, nommé secrétaire national chargé de recrutement et implantation du parti, Jean-Louis Ngawaina, chargé de la défense, sécurité et réinsertion, Docteur Simon Bokongo et son adjoint Daniel Bomboko sont nommés à la santé publique ensuite Marie Josée Bunsana et Mathias Bonambini à l’éducation nationale.

Séraphin Majaliwa et Bienfait Kambale vont respectivement s’occuper les fonctions des secrétaires nationaux chargés de la Fonction publique, Travail, prévoyance sociale et Mines, Énergie, Hydrocarbure, Environnement. Par contre Annie Mombunza l’agriculture, péché, élevage et développement durable.

Dans sa décision, le leader du MLC fait savoir qu’il y a lieu de procéder à la redynamisation et la restructuration du comité exécutif national du parti et charge la secrétaire générale Eve Bazaiba de son exécution.


LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top