0







Un jeu de passe d’armes se déroule au Gouvernorat de la province du Lualaba, entre le Gouverneur Richard Muyej et son vice Fifi Masuka. Cette dernière accuse son  Gouverneur notamment de mauvaise gestion des finances de la province. L’Assemblée provinciale du Lualaba qui devrait jouer à l’arbitre entre les deux camps a reçu tour à tour des correspondances du vice d’abord et du Gouverneur ensuite.

Dans ses accusations, Fifi Masuka attribue à Richard Muyej l’ouverture de 20 comptes bancaires « fictifs » de la province auxquels elle n’a pas accès. «La province du Lualaba a plus de 20 comptes bancaires fictifs qui recoivent les différentes taxes et redevances. Et moi, je ne co-gère qu’un seul compte qui assure la construction de la province. Les autres comptes, sont gérés par le Gouverneur lui seul», peut-on lire dans la correspondance de Fifi Masuka déposée lors de son audition au bureau de l’Assemblée provinciale.

Dans sa réponse, le Gouverneur Richard Muyej, lui, voit une contradiction dans cette accusation : « C’est affirmer une chose et son contraire quand d’un côté l’on se plaint de n’être pas associée à la gestion et de l’autre, d’affirmer que l’on a la cogestion d’un seul compte qui permet de réaliser tous les grands travaux de la Province ! »

Le Vice-Gouverneur Fifi Masuka évoque également des dettes qui, selon elle, enfoncent la province dans un gouffre financier. ‹‹ À ce jour, la province du Lualaba a une dette de plus de 40 millions de dollars américains auprès des banques et elle ne sait pas payer suite à la situation économique actuelle de la province ››.

Le Gouverneur, lui, se veut rassurant. « Quant aux dettes de la Province, celles-ci sont normales pour une Province en plein chantier ». Et il ajoute :  » La capacité financière de la province doit s’entendre comme la capacité qu’elle a à rembourser ses emprunts et créances dans la limite du mandat de son gouvernement. Et la province a cette capacité », rassure-t-il.

Fifi Masuka accuse cette fois Richard Muyej d’avoir attribué des marchés de projets de construction, notamment des routes, à ses propres fils. « Quels sont ces projets de construction routier ou des bâtiments dont mes enfants ont bénéficié ? C’est de la pure calomnie sans relever même que lesdits fils sont majeurs et donc aptes à poser des actes commerciaux s’il y échet « , réplique Richard Muyej.

Le Gouverneur Richard Muyej qualifie tout cela d’«imputations gratuites» contre sa personne, de la part du Vice-Gouverneur. « Que dire de plus sinon de relever que je suis habitué par son style de jeu et le rythme de chantage. Cette fois-ci, je pense qu’elle aura le courage de se mettre à l’écart de la gestion », a-t-il écrit au bureau de l’Assemblée provinciale du Lualaba.

Rappelons que, le Gouverneur du Lualaba Richard Muyej séjourne actuellement à Kinshasa, sur convocation du Vice-Premier Ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, Gilbert Kankonde. Dans sa correspondance du 17 décembre 2020, le ministre avait insisté sur l’urgence de la convocation du Gouverneur Muyej sans en indiquer les raisons.


LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top