0






La tension montait d’un cran ce samedi 5 décembre à l’Assemblée nationale , à quelque 24 heures de l’adresse du Chef de l’État , Felix Tshisekedi à la nation.

Les députés de l’UDPS-A et autres formations politiques sont venus déposer des pétitions contre le bureau Mabunda qui est constitué largement du FCC de Joseph Kabila.

Didi Manara a affirmé à 24H.CD que le bureau Mabunda ne tombera pas parce qu’il a la majorité parlemementaire.

” Nous étions autour de 200 sur les 300 lorsque nous nous avions fait notre déclaration , mais eux sont une trentaine de députés sur les 260 c’est-à-dire ils n’ont même pas la conviction que la démarche qu’ils sont entrain d’entreprendre est la bonne puisqu’elle est teintée de corruption”, a-t-il dit.

Au vu de la tentative infructueuse de débauchage de 100 ou 200 députés dans les rangs du FCC. Quelques caciques de la famille politique chère au sénateur à vie affirment avoir reçu ” 7.000 $ en guise d’avance ” au montant promis pour un éventuel divorce d’avec le FCC. Un plan garni d’agenda noir consistant à dézinguer la “très dynamique Mabunda” à la tête de l’Assemblé nationale.

Cela étant , Didi Manara souligne que le parlement est le graal de la démocratie ” lorsqu’une telle démarche est teintée de corruption même l’Éternel Dieu ne peut pas la bénir. Le début annonce déjà la fin ; cette démarche ne tiendra pas Mabunda sera toujours la présidente jusqu’à la fin de ce mandat”.

Le FCC dit disposer de preuves tangibles de corruption pour tenter de déstabiliser le bureau Mabunda.

A cet effet , Didi Manara confirme qu’ ” il y a des députés qui vont aller en justice car estime-t-il ” on peut accepter la corruption franchir le portillon du temple de la démocratie.”

La crise politique entre le FCC-CACH ne fait que paralyser les institutions politiques. Certains députés se félicitent d’avoir déjà trouvé la majorité parlementaire à Félix Tshisekedi pour gouverner dans sa logique de l’Union Sacrée dont les consultations menées du 2 au 25 novembre reprenaient notamment cet objet afin de se défaire de l’influence de Joseph Kabila.

C’est ainsi on tente de faire basculer les choses même par des voies machiavéliques.

Avant leur entrée dans le hall , notre micro a ramassé les discussions des élus corrompus cherchant à harmoniser la question d’argent. A entendu notre oeil et oreille  depuis le palais du peuple.


LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top