0

Dans son sérail, on pense que le discours du président de l’Ecidé sera axé sur la situation sanitaire mais surtout la crise socio-économique et politique. 





Mais, il est clair qu’une bonne partie de son speech sera consacrée à la politique pour fixer la population sur les enjeux de l’heure. Bref, les grandes annonces sont attendues.

Selon Daniel Shekomba, l’un des opposants au régime actuel estime que le moment est opportun pour réveiller le peuple, victime du deal Kabila-Tshisekedi.

« Le moment est bien choisi pour réveiller le peuple victime de la prolongation du pillage et de la misère suite à un deal mystérieux Kabila-Tshisekedi. Nous sommes déterminés à rétablir la vérité », a-t-il prévenu.

Le candidat malheureux à la présidentielle de 2018 soutient l’annulation des dernières élections car explique-t-il, le but est d’arriver à convaincre la Cour constitutionnelle avec des nouvelles preuves déjà disponibles.

Pour cela, l’homme  d’affaires s’entiche de l’organisation des élections anticipées. Il a précisé que l’agitation et les arguments hasardeux des fraudeurs (bénéficiaires des élections de 2018) sont sans effets.

D’un ton tranchant, un cadre de l’Écide pense que Martin Fayulu va certainement critiquer la gestion de la pandémie du Covid-19 par le gouvernement en place. Il pourrait épingler l’inefficacité de la mesure de couvre-feu mise en place pour endiguer la deuxième vague de contamination de la pandémie.  

En lien avec la crise sociale et économique, le porte-étendard de la coalition Lamuka devrait s’inscrire en faux contre le plan de relance de la production économique et de l’activité commerciale qui montre déjà des signes de faiblesse dans sa concrétisation.

A haute voix, le dépositaire de la « vérité des urnes » va éventrer le boa sur le chapitre politique. Le « soldat du peuple » pourrait prendre acte de l’adhésion à l’union sacrée de la nation de Bemba et Katumbi mais aussi constater leur auto-exclusion de la coalition Lamuka.

« Celui qui adhère à l’union sacrée pour partager le pouvoir exécutif avec Félix Tshisekedi à n’importe quel échelon, s’auto-exclue de Lamuka. Le coordonnateur en exercice prendra acte au nom du peuple. Évitez d’embrouiller le peuple, il faut s’assumer », avait déjà prévenu Devos Kitoko, le SG de l’Ecidé, toujours en première ligne contre le nouveau régime.
Le point sur la requalification de la majorité parlementaire et d’autres sujets d’actualité seront également abordés sans tabous, ajoute un autre proche de Fayulu.

Ainsi, le candidat Lamuka à la présidentielle de 2018 devrait annoncer des nouvelles méthodes pour relancer son action de terrain avec le regard tourné vers les nouveaux défis pour 2021.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top