0






Près de deux après sa prise du pouvoir, le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a finalement décidé de convoquer la traditionnelle conférence des Gouverneurs de provinces.

Cette conférence s’ouvre ce lundi 28 décembre à Kinshasa sur fond de crise politique entre Joseph Kabila, ancien président de la RDC, et son successeur Félix Tshisekedi qui se regardent en chiens de faïence.

Félix Tshisekedi, avait constaté le “rejet” de sa coalition au pouvoir avec son prédécesseur Joseph Kabila. Il avait dans la foulée annoncé dans un discours diffusé à la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) la recherche d’une “nouvelle majorité” au sein de l’Assemblée nationale en nommant un informateur. Celui-ci sera chargé d’identifier une nouvelle coalition réunissant la majorité absolue des membres au sein de l’Assemblée nationale”.

Il avait également dénoncé “une situation de crise persistante et de défiance inacceptable entre les institutions de la République Démocratique du Congo.

Un grand nombre de gouverneurs des provinces de la République démocratique sont déjà à Kinshasa. Ils étaient invités par le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, sécurité et affaires coutumières Gilbert Kankonde.

Ces travaux de deux jours seront présidés par le Chef de l’Etat, sous le thème : “la gouvernance des provinces dans l’environnement démocratique actuel: défis et opportunités”.

La loi organique n° 08/015 du 07 octobre 2008 portant modalités d’organisation et de fonctionnement de la Conférence des gouverneurs de provinces atteste la conférence des gouverneurs comme étant une instance de concertation et d’harmonisation entre le pouvoir exécutif national et les gouverneurs de province.

Elle a pour mission d’émettre des avis et
de formuler des suggestions sur la politique à mener et sur la législation à édicter par la République.


LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top