0

 


4 caciques du FCC de Joseph Kabila ont rencontré ce lundi 14 décembre le secrétaire général adjoint de l’ONU chargé des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix.

La rupture de la coalition entre le FCC et le CACH, la destitution du Bureau Mabunda ont été au centre de leurs échanges.

« Nous avons quand même attiré l’attention du secrétaire général adjoint des Nations unies sur toutes ses ruptures qui arrivent et la nécessité de jouer à la prévention », a rapporté Néhémie Mwilanya, à l’issue de la rencontre.

Le coordonnateur du FCC qui était accompagné de Ramazani Shadary, Raymond Tshibanda et Bienvenue Liyota a
invité Lacroix à s’investir pour prévenir tout risque lié à ces ruptures politiques « graves ».

« Vous avez entendu la position du Président de la République qui est autorité morale de CACH, qui a mis fin unilatéralement à la coalition », a-t-il ajouté.

Sur la question de l’Assemblée Nationale Néhémie Mwilanya a indiqué qu’ils ont décrié le fait que CACH torpille des députés.



« Il y a aussi la situation au sein de l’Assemblée nationale, du Parlement en général. Le parlement est le socle de notre démocratie qui est représentative. Aujourd’hui, lorsqu’ on torpille la légitimité des élus issus des urnes et on pense que l’on peut fabriquer une autre légitimité et arriver à une nouvelle majorité, c’est quand même une rupture importante », a-t-il conclu.
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top